Home International Amani N’Guessan: «Ouattara, a servi, la division et la régression»

Amani N’Guessan: «Ouattara, a servi, la division et la régression»

Amani N’Guessan: «Ouattara, a servi, la division et la régression» | Benin Times
Amani N’Guessan: «Ouattara, a servi, la division et la régression»

L’ancien Ministre de Laurent Gbagbo, Amani N’Guessan, accuse le président Ouattara d’avoir semé la division et la régression en Côte d’Ivoire. Pour l’acteur politique, le chef de l’État en exercice en Côte d’Ivoire a échoué dans l’accomplissement de ses promesses.

A Pangbankouamékro dans le département de Bouaflé à l’occasion de la cérémonie d’investiture du bureau de la FPI, le pro-Gbagbo, Amani N’Guessan s’est prononcé de long en large sur la gestion du régime en place en Côte d’Ivoire.

Selon le développement de celui-ci le samedi 8 février 2020, les promesses du président Alassane Ouattara n’ont simplement pas été concrétisées. « Alassane Ouattara a promis à la Côte d’Ivoire, l’émergence en 2020.

En lieu et place de l’émergence, Alassane Ouattara, le Rdr et le Rhdp ont servi aux Ivoiriens, la division et la régression. Ils ont déclaré qu’avec eux en 2020, la Côte d’Ivoire sortirait de la pauvreté. Aujourd’hui, force est de constater qu’ils ont échoué », a indiqué l’un des ténors de la FPI.

Lire aussi  Lesotho: l'actuelle première dame devant le tribunal pour l'assassinat de Lipolelo Thabane

« Alassane Ouattara, en déclarant à la face du monde qu’il était indéboulonnable, comptait d’abord sur lui-même, sur la communauté internationale, le Pdci et Soro. Aujourd’hui, la communauté internationale l’a quitté, le Pdci-Rda, son vrai soutien l’a aussi quitté et enfin, Soro l’a quitté. Trois boulons perdus. Il ne lui reste que son seul boulon », a-t-il poursuivi.

Par la suite, Amani N’Guessan a invité toute la population de Bouaflé à rester serein, disciplinée pour que le parti puisse triompher lors des présidentielles d’octobre qui s’annoncent sur le territoire ivoirien. « Laurent Gbagbo est en route pour revenir en Côte d’Ivoire. Le plus beau cadeau qu’on puisse lui faire après tant de souffrances subies, c’est qu’il retrouve un FPI fort, discipliné et en ordre de bataille pour la victoire en 2020 », a-t-il conclu.

Commentaires Facebook