Home Insolites Le dragueur s’enfuit sans payer le resto, les filles obligées de laver...

Le dragueur s’enfuit sans payer le resto, les filles obligées de laver les assiettes toute la nuit

Le dragueur s’enfuit sans payer le resto, les filles obligées de laver les assiettes toute la nuit | Benin Times
le dragueur s’enfuit sans payer le resto, les filles obligées de laver les assiettes toute la nuit

Ainsi en a décidé le patron du restaurant face à l’incapacité des filles à payer la facture évaluée à 70.000 fcfa.

Les trois filles se sont cru plus malines que le pointeur de l’une d’elles. Pour une première invitation, elles ont imposé à leur amie leur présence, afin dit-on de « baptiser » le dragueur en le faisant dépenser dans un restaurant chic.

Depuis deux semaines, le jeune dragueur était derrière Marthe qui ne lui donnait que des faux rendez-vous. Mais, face à son insistance, les amies de Marthe l’ont enfin convaincu d’accepter son invitation à condition que le restaurant soit le Mamiwata, l’un des plus huppés de la capitale congolaise, avec une vue splendide sur le fleuve Congo et Kinshasa voisine .

Lire aussi  Madrid : un africain aurait reçu par erreur 16 millions de la banque dans son compte et aurait disparu. Les faits

Bien que surpris de voir Marthe accompagnée de ses deux amies, le jeune dragueur a gardé son calme et exaucé tous leurs vœux. Les trois filles ne cessaient de passer des commandes un peu démesurées dans le seul but de faire saigner financièrement le dragueur.

Entre entrée, plat de résistance, dessert , vin et même café, la facture a fait 70.000 fcfa.

Joueur professionnel, comme il s’est défini lui-même, le dragueur, très calme a même invité les filles à commander des plats à emporter. Par SMS, il avait demandé préalablement à son ami de le joindre au téléphone à une heure donnée.

Lire aussi  Mur de Berlin : Top 10 des trucs insolites à savoir en dehors du fait que c’était un mur

C’est pendant cet appel téléphonique, que le jeune dragueur a profité pour se déplacer vers l’entrée principale du restaurant et disparaître dans la nature.

Incapables de payer la note, les trois filles ont été contraintes par le patron du restaurant de s’improviser en plongeuses et techniciennes de surface. Elles ont attendu la fermeture pour non seulement laver toutes les assiettes, mais aussi, balayer et tout rangé.

C’est vers 3 heures du matin, qu’elles ont pu rejoindre leurs domiciles respectifs à bord du véhicule d’un travailleur du restaurant. Elles ont maudit le jeune dragueur tout le trajet.

Chancy Kiba

source: kebanacamera.com

Commentaires Facebook