Home Insolites Kenya : pour avoir abusé d’au moins 20 mineures un pasteur est...

Kenya : pour avoir abusé d’au moins 20 mineures un pasteur est poursuivi par la police

Kenya : pour avoir abusé d'au moins 20 mineures un pasteur est poursuivi par la police | Benin Times
Kenya : pour avoir abusé d'au moins 20 mineures un pasteur est poursuivi par la police

La police kényane s’active ardemment dans la recherche d’un soi-disant pasteur qui aurait abusé sexuellement de plus de 20 filles mineures (10 à 16 ans) membres de son église. Ces événements regrettables ont eu lieu à l’église « Mountain of healing & delivrance church ».

Le soi-disant « homme de Dieu » est actuellement en cavale, parce que poursuivi par la police pour abus sexuels exercés sur une vingtaine de filles de 10 à 16 ans fréquentant sa congrégation religieuse, indique africanews.com.

Selon les témoins et les parents cités par des médias locaux dont la chaîne de télévision « Citizen TV », le prédicateur pour faire son sale boulot, profite souvent de la période des évaluations pour l’obtention du Certificat d‘éducation primaire du Kenya (KCPE) qui se déroulent pendant la dernière semaine d’octobre depuis 1985, date de son institution.

Lire aussi  Bénin : Bruno Amoussou s'enlise !

Du coup, il interne les filles dans son église « afin qu’elles soient bénies et décrochent leurs diplômes sans difficultés ». La durée et le fait que les filles ne rentrent pas chez elles, suite à cette « bénédiction » a sans doute commencé par inquiéter les parents. Ces derniers débordés par la patience, ont fait un saut au domicile de  »l’homme de Dieu » le mercredi 27 novembre 2019. ET c’est là que le constat est regrettable.

Bien évidement, le pasteur en question était absent à son domicile, mais sa femme a été été arrêtée en attendant de mettre la main sur le fugitif, a indiqué Peter Mutuma, un officier au Département des enquêtes criminelles de la police du Kenya (DCIO).

Lire aussi  Le ministre Sidi Touré à propos de Guillaume Soro : "L’individu dit et se dédit à la fois, la déstabilisation ne passera pas en Côte d’Ivoire"

Par la suite, il a été remarqué que 10 des filles n’ont pas encore été abusées. Les parents des 10 autres filles abusées innocemment projettent de faire des tests de grossesse sur leurs filles. « Par honte, certaines filles enceintes ne veulent plus aller à l‘école », déplore un parent d‘élève.

Par ailleurs, pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’un pasteur du genre pose un acte pareil au Kenya. La plus inoubliable est celle du révérend Njohi qui en 2014, avait interdit aux femmes de son église de porter des sous-vêtements pendant le culte. La raison avancée était : « Laisser entrer l’Esprit saint ».

Commentaires Facebook