Accueil Economie

Port Autonome de Cotonou: Le Syndicat et la nouvelle direction se donnent la main pour la bonne marche des réformes

Port Autonome de Cotonou: Le Syndicat et la nouvelle direction se donnent la main pour la bonne marche des réformes | Benin Times

Les choses se passent plutôt bien au Port Autonome de Cotonou. Entre la nouvelle équipe dirigeante et le syndicat-maison, c’est une entente parfaite avec pour leitmotiv la compétitivité du Port de Cotonou. La bonne intelligence et l’ambiance qui a prévalu ce mercredi 18 avril 2018 à la séance de travail tenue entre les deux parties à la direction générale du Port autonome de Cotonou en disent long…

Il s’agit, en effet, d’une concertation entre les responsables du Syndicat des travailleurs du Port autonome de Cotonou (SYNTRAPAC) et le nouveau directeur général de l’entreprise. Au centre de ces premiers échanges plusieurs sujets non moins importants pour une bonne collaboration entre le Directeur général Christiaan De Block et le syndicat dirigé par Urbain Kanlinsou. Tout d’abord, le nouveau DG a voulu, à travers cette rencontre, prendre contact avec le syndicat de la maison. Les discussions ont porté ensuite sur la préservation des emplois des travailleurs, du maintien des acquis sociaux conformément aux textes du Port autonome de Cotonou, la célébration de la fête du travail le 1er mai prochain, et les grandes réformes à opérer. Ce fût encore une occasion pour Christiaan De Block de repréciser les contours du mandat de gestion du Port autonome de Cotonou par la société Port of Antwerp International (PAI) SA. Selon ses explications, il s’agit essentiellement d’un contrat de services par lequel, le mandataire a deux rôles à jouer : gérer la société au regard de ses expériences et de son expertise pour en accroître les performances. Le mandataire assure exclusivement les fonctions relevant de direction générale d’une société et joue le rôle d’assistance-conseil à l’Autorité Portuaire pour ce qui concerne les activités régaliennes. C’est donc pourquoi depuis le 04 avril dernier, il est à la tête de cette entreprise publique.
En réponse aux préoccupations du SYNTRAPAC notamment les questions liées aux emplois, le Directeur général n’a pas manqué de rassurer les responsables de leur préservation. Il en est de même pour les acquis sociaux des travailleurs. Pour Christiaan De Block, ces travailleurs sont très importants pour la compétitivité du Port. Comme pour donner la preuve de la disponibilité de la nouvelle gouvernance à mettre le personnel disponible au centre de ses actions, le nouveau directeur général a pris le ferme engagement d’accompagner la célébration de la fête du travail le 1er mai prochain.
Parlant des réformes pour rendre le Port de Cotonou performant, les deux parties ont accordé les violons sur leur nécessité. Convaincus de ce que le Port de Cotonou doit continuer par rester le poumon de l’économie nationale, les syndicalistes se sont résolus à promouvoir la vision de la nouvelle direction.

Source : aCotonou

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Acotonou ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook