Accueil Economie

Port autonome de Cotonou : Une nouvelle gouvernance s’installe

0

Port-Autonome-de-Cotonou

C’est désormais une réalité. Depuis le 1er Mai dernier, le Port of Antwerp International (PAI) a officiellement pris les commandes au Port autonome de Cotonou. Signé le 08 janvier 2018, le contrat de gestion du Port de Cotonou en vue de son optimisation et sa rentabilité a pris effet ce 1er mai. Le Port of Antwerp International (PAI), un port belge, dispose désormais des pleins pouvoirs pour réorganiser l’activité économique au Port autonome de Cotonou. Le contrat signé avec le Port of Antwerp comporte 02 phases : une phase d’approche et une phase active dite phase d’exécution. La phase d’approche est destinée à l’analyse et l’audit des différentes procédures en cours au Port Autonome de Cotonou afin d’apprécier leur utilité et leur pertinence dans le dessein de les rendre plus efficaces. C’est ce qui a été fait depuis le choix du partenaire et la signature de contrat. La phase active dite phase d’exécution, celle qui a démarré ce 1er Mai, consiste à l’installation d’une équipe d’experts du PAI pour conduire les réformes.

A l’interne, il s’agira pour la nouvelle gouvernance d’impulser l’esprit d’entreprise et l’innovation indispensable à ce maillon important de la chaîne de transport et fleuron de l’économie nationale. Les nouvelles autorités devront œuvrer à la rationalisation de l’emploi et rendre légitimes les services publics portuaires. Cela suppose une lutte acharnée contre les faux frais qui concourent au délaissement du Port de Cotonou au profit des ports de la sous-région. Des réformes qui vont s’opérer dans la douceur pour des résultats à moindre coût tout en évitant le gaspillage des ressources. A l’issue de cette mission, le Port de Cotonou devra être plus outillé à faire face à la concurrence et être à l’aise pour tenir sa fonction de transversalité économique et curseur de croissance pour le Bénin. La nouvelle équipe dirigeante est là notamment pour aider à corriger les dysfonctionnements constatés, administrer au personnel son expertise et renforcer ses capacités afin de le préparer à prendre la succession. Dans la sous-région, l’image du Port de Cotonou mise à mal ces dernières années devra être réparée en vue de mieux le repositionner pour une fréquentation optimale.

Mais toutes ces réformes ne pourront se faire qu’avec le personnel, les clients et usagers du Port de Cotonou. Les nouvelles autorités en sont conscientes et appellent de ce fait les uns et les autres à une collaboration franche et sincère afin de faire du Port de Cotonou la plateforme préférentielle dans la sous-région ouest-africaine et à l’international. Ce qui de toute évidence contribuera  à booster la croissance économique du Bénin. C’est un partenariat gagnant-gagnant. Le soutien et la collaboration de tous (travailleurs, clients et usagers) est donc requis pour le succès de cette mission du Port of Antwerp International (PAI).

M.M

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here