Accueil Culture

Profanation de tombes à Cotonou : Un individu pris en flagrant délit au cimetière d’Akpakpa

Profanation de tombes à Cotonou : Un individu pris en flagrant délit au cimetière d’Akpakpa | Benin Times

tombes-profanées-au-cimétière-PK-14Un auteur de profanation de tombe a été pris en flagrant délit au cimetière d’akpakpa, mercredi 6 février 2019 dans le 4e arrondissement de Cotonou. Agé d’une trentaine d’années, il a été surpris en pleine récupération d’un crâne humain à l’intérieur d’une tombe par les jardiniers qui travaillaient derrière le cimetière. Aussitôt informé, le chef intérimaire du 4ème arrondissement, Saliou Adéjouma,   s’est rendu sur les lieux. Selon les informations fournies par celui-ci, l’intéressé après avoir été pris en flagrant délit a essayé de fuir en allant se cacher sous le troisième pont. Poursuivi, il a été appréhendé par la population et déposé au commissariat du 4e arrondissement de Cotonou. « En ce moment, il est gardé au commissariat ex Sodjatinmè. Le procureur nous a demandé de faire un procès-verbal avec les photos de l’individu et du crâne humain et de les lui envoyer », a-t-il déclaré. Il a également saisi l’occasion pour exhorter les autorités à divers niveaux au renforcement de la sécurité du cimetière. « Le cimetière a un gardien de jour, mais pas un gardien de nuit. Le cimetière n’est pas électrifié alors que le cimetière fait trois hectares. Que les autorités à divers niveaux nous viennent en aide », a-t-il lancé.

Léonce Adjévi

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Le matinal ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook