Accueil Culture

Jah Baba opte pour un retour à la source avec le centre culturel Africa sound city

0
Situé à Cotonou dans le quartier Kindonou, le centre culturel Africa sound city est un espace d’expression culturelle, où la musique live a trouvé refuge depuis deux ans. Avec une scène professionnelle offrant la possibilité aux talents de la musique traditionnelle et urbaine de s’exprimer, le centre Africa sound city (Asc) fait le bonheur de plus d’un. Une initiative de l’artiste musicien et ingénieur de son Jah Baba, de son vrai nom Abiala bolariwa Oladikpo, qui entend promouvoir la création, la production et la diffusion de la bonne musique béninoise. Et pour y arriver, il a choisi l’option de créer un cadre idéal et propice à la mise en œuvre de son idée. « Africa sound city, ce n’est pas créé uniquement pour accueillir des concerts. C’est également pour offrir des formations, des mises à niveaux et un partage de connaissances entre musiciens de diverses horizons», a notifié le promoteur. Il compte donc continuer l’aventure dans l’objectif d’atteindre des résultats à impacts positifs sur le monde musical béninois et international afin de mettre la richesse béninoise sous les feux des projecteurs mondiaux.

Faisant le bilan de la première année du centre, Jah Baba se dit satisfait du résultat. « Le bilan de 2016 à 2017 est positif et la détermination de continuer  vient justement de ce résultat satisfaisant » a-t-il déclaré. Africa sound city a donc continué l’aventure en 2018 et ce, avec beaucoup plus d’ardeur et d’innovations. Pour la nouvelle année, le promoteur de cet espace envisage de donner l’opportunité aux jeunes talents de se faire connaitre au Bénin et à l’extérieure grâce aux différents partenariats qui ont été signés. Pour ce fait, Asc organisera des formations sur les techniques de prise de son et surtout les instruments traditionnels et leur métissage avec d’autres rythmes. De même, un concours interuniversitaire est prévu pour cette année artistique. Il a pour objectif de faciliter l’intégration des valeurs traditionnelles et culturelles dans les habitudes en milieu scolaire, de quoi aller vers l’originalité et la production de qualité. Pour Jah Baba, « ce concours dénommé « Djon djo dja » qui signifie jeunesse en langue Fongbé ne s’intéressera pas seulement à la musique ». « Cette grande compétition prendra en compte les volets tels que la littérature, l’animation, le stylisme, la gestion de la ressource humaine et bien d’autres » a-t-il précisé. Outre les différentes activités culturelles qu’abrite Africa sound city, il offre également son restaurant pour la promotion des mets béninois et africains. Pour la saison artistique 2017-2018, une programmation de taille a été faite. Les amoureux de l’art et de la culture y sont donc invités.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Les pharaons ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here