Accueil Culture

Crise post électorale au Bénin : L’appel à la paix de Narcisse Houndeffo

Crise post électorale au Bénin : L’appel à la paix de Narcisse Houndeffo
Crise post électorale au Bénin : L’appel à la paix de Narcisse Houndeffo

narcisseLes élections législatives d’Avril 2019 ont réveillé les craintes et les peurs. Des actes de violences accompagnés des scènes de tueries ont remis en cause la paix dans le pays. Narcisse Houndeffo, Leader politique de la région de Zè, membre fondateur du Bloc Républicain a invité tous les béninois en général et les filles et fils de Zè à préserver la paix à tout prix. Beaucoup de bruits dans le pays. Les dernières élections législatives continuent d’alimenter les débats. Les menaces persistent. Partagés entre frustrations, révoltes mais aussi satisfactions et joies, les béninois sont plus que jamais divisés. Narcisse Houndeffo, Jeune leader de la commune de Zè souhaite un retour à la paix et a la réconciliation.  » Je souhaite Un Bénin où les clivages politiques semblent aller crescendo et prennent le dessus sur l’intérêt général et le bien-être des populations « , a t’il laissé entendre. Narcisse Houndeffo a prôné « le pardon mutuel pour une réconciliation vraie entre les béninois et les béninoises ». Il estime que plus que jamais, les Béninois doivent être unis pour « montrer qu’il est possible pour une nation de se relever et de s’unir après des mois de mésententes et de déchirements et d’être ensemble derrière un projet ambitieux uni autour de valeurs communes. » Tout en saluant la maturité démocratique des électeurs de la population de Zè, Narcisse Houndeffo a toutefois déploré « les violences dans certaines localités » lors de ces scrutins.  » Certains aigris de la classe politique de la région de Zè ont voulu faire échec à ce vote mais grâce à la maturité démocratique de cette population, ils ne sont pas venus à bout de leur volonté ». Tout en invitant ces derniers à se rapprocher en toute humilité auprès du chef de l’État pour bâtir la patrie commune, il se dit prêt à favoriser la médiation pour leur retour au bercail. A l’endroit des anciens chefs d’État Nicéphore Dieudonné Soglo et Thomas Boni Yayi, Narcisse Houndeffo les invite à faire preuve d’humilité, et sacrifier leurs intérêts personnels et partisans sur l’autel de l’intérêt général en faisant table rase des rancunes et des ressentiments. « Nous militons pour l’apaisement. Il faut apaiser les esprits, fédérer les consciences, amener les béninois à avoir l’amour envers leur patrie », a-t-il laissé entendre.

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Le matinal ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook