Accueil Culture

‘’Nonvitcha’’ : Plein d’ambitions sociales à concrétiser

0

Nonvitcha

(Tout le programme dévoilé)
La fête communautaire connue sous l’appellation de ‘’Nonvitcha’’ se déroulera du vendredi 18 au samedi 20 mai 2018 à Grand-Popo. La précision a été donnée lors d’une conférence de presse qui a servi d’occasion pour présenter à la population le tissu choisi pour la circonstance.

Le Comité d’organisation de la fête de retrouvailles ‘’Nonvitcha’’ dirigé par Germain Hounkponou est à pied d’œuvre pour une célébration spéciale. Les zones Xwéda et Grand-Popo prendront les couleurs dès le 18 mai prochain. Et déjà dans l’après-midi de cette journée, une œuvre sociale est prévue pour voler au secours des nouveau-nés dans les formations sanitaires. Il s’agit d’une cérémonie symbolique de remise de la table du nouveau-né au médecin en chef de la localité. La matinée du samedi sera consacréeà une conférence de presse qui portera sur le thème « Le tourisme à Grand-Popo, forces et faiblesses ». À la suite de cette séance d’échanges et de réflexions,les participants à la fête, selon les détails donnés par le président du comité d’organisation,  se porteront sur le terrain municipal de Grand-Popo pour suivre le match de football. Puis la nuit de ce même samedi sera consacrée à la grande soirée ‘’Nonvitcha’’ où la fête prendra d’autres couleurs et intensités. Le Dimanche, il y aura la cérémonie officielle suivie de la grande messe et des différentes allocutions.  Pour Germain Hounkponou, c’est le même schéma qui va se répéter à Akodéha où la fête aura également lieu avec la même pression. La légère modification qu’elle connaîtra à ce stade est la célébration des cultes et rythmes endogènes le vendredi. « Vous savez cette année est une année particulière. L’association ‘’Nonvitcha’’ qui imprime ses pagnes tous les cinq ans lorsqu’il a été décidé que la fête se passe à deux endroits de manière consécutive, l’association a parallèlement pris sur elle la responsabilité d’imprimer un nouveau tissu après celui de l’année dernière », mentionne le président du comité d’organisation pour faire savoir la particularité de cette année. Des accords ont été déjà faits avec les forces de l’ordre pour mettre la main sur les commerçants véreux qui feront de la surenchère sur les prix du nouveau tissu qui s’élève à dix-huit mille (18 000) francs la pièce et neuf mille (9 000) francs la demie, va-t-il préciser.

Teddy GANDIGBE

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Matin Libre ». Benin Times n’es pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here