Accueil Culture

1ère session 2019 de la Cicd de l’Ancb:Les difficultés de fonctionnement des Epci au cœur des débats

1ère session 2019 de la Cicd de l’Ancb:Les difficultés de fonctionnement des Epci au cœur des débats
1ère session 2019 de la Cicd de l’Ancb:Les difficultés de fonctionnement des Epci au cœur des débats

Ancb(1)Comment faciliter la création et le fonctionnement des Etablissements publics de coopération intercommunale (Epci) conformément aux textes en vigueur? La question est au cœur des travaux de la 1ère session 2019 de la Commission thématique intercommunalité et coopération décentralisée (Cicd) de l’Association nationale des Communes du Bénin (Ancb) qui s’est ouverte le  mercredi 10 avril 2019 à Bohicon. Financée par l’Union européenne à travers le Projet d’appui aux Associations nationales et locales de collectivités locales du Bénin (Paacol) avec l’appui technique de l’Association internationale des maires francophones (Aimf), la session vise à engager les réflexions sur les évolutions encore attendues sur les questions de l’intercommunalité au Bénin. Depuis le vote de la loi 2009-17 du 13 août 2009 portant modalités de l’intercommunalité en République du Bénin et la prise du décret d’application 2012-308 du 28 août 2012, les Communes s’efforcent de se conformer aux dispositions de ce cadre réglementaire. Une volonté qui s’est toujours heurtée à des goulots d’étranglements qui, aujourd’hui, annihilent les efforts déployés par les communes jusque-là pour mettre en place les intercommunalités. En effet, outre les difficultés de création dues à la multitude d’acteurs intervenants dans le processus, les quelques rares intercommunalités ayant réussi à se constituer doivent faire face aux problèmes de fonctionnement. L’état des lieux révèle que les intercommunalités qui existent actuellement tiennent uniquement grâce aux ressources issues des partenaires. Une situation qui précarise ces structures dont la mission est pourtant déterminante dans le développement des Communes. C’est donc à la suite des réflexions autour de ses préoccupations que l’Ancb  a décidé de réunir les acteurs afin de trouver ensemble avec eux, des propositions de solutions dont le portage sera ensuite assuré par la faîtière auprès du gouvernement afin de faire évoluer la situation. Dans son message de bienvenue, le maire de Savalou Iroukora Yao Prosper, Vice-président de la commission a fait un bref rappel des principaux problèmes auxquels sont confrontées les Intercommunalités. Pour sa part, le président de la commission, le maire d’Abomey-Calavi Georges Bada, représentant le président de l’Ancb, a invité les participants à des réflexions pouvant faire bouger les lignes. Il n’a pas manqué de remercier l’Union européenne et l’Association internationale des maires francophones pour leur soutien.

 AT

Cet article a été relayé par un programme informatique depuis le site « Le matinal ». Benin Times n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook