Interview du fondateur de Muswada, le réseau social des futurs auteurs africains

Interview du fondateur de Muswada, le réseau social des futurs auteurs africains

0
PARTAGER

Aujourd’hui nous partons à la rencontre de Anianou Gbo Adolphe, fondateur de Muswada (http://muswada.com).

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Anianou Gbo Adolphe, béninois de 26 ans, ingénieur en réseaux informatiques et télécoms.

 

Muswada c’est quoi ?

Muswada en Swahili qui signifie « Manuscrit ». Muswada est une application web et très prochainement mobile de rédaction et de partage de manuscrits dédiée exclusivement aux auteurs africains.

 

D’où est venue l’idée de conception d’une telle application ?

L’idée est née de ma passion pour l’écriture et surtout du besoin que j’éprouvais de pouvoir partager mes écrits avec un lectorat beaucoup plus grand mais surtout plus approprié.

Je suis à l’origine de deux pages Facebook où je publies des histoires, l’une de mes pages qui compte plus de 15 000 fans m’a permis  de me rendre compte de combien l’écriture pouvait intéresser du monde, surtout les africains compris dans la tranche de 14 à 55 ans.

Petit à petit j’ai réalisé qu’avant moi il y avait de nombreuses personnes qui avaient décidé aussi de partager leurs écrits sur le réseau social , des personnes qui avaient un talent hors du commun et qui pouvaient vous faire veiller toute une nuit pour finir une histoire même quand vous n’aviez jamais été accro à la lecture auparavant …

Le problème c’est que très vite on se rend compte des limites de Facebook qui à l’origine n’a pas été conçue pour ce genre de publications.

 

Qu’est-ce que Muswada apporte de nouveau et qui n’existe pas déjà sur Facebook ?

Déjà sur Muswada on ne met pas de like, on kiff (rire) … plus sérieusement , muswada est un type de réseau social exclusivement dédié à la littérature qui a pour objectif de mettre en relation des auteurs et des maisons d’édition en quête de prochains bestsellers …

Quand vous publiez sur Muswada, vous accroissez vos chances de vous faire remarquer par vos écrits, mais surtout de vous faire sponsoriser par vos lecteurs.

Vous avez à votre disposition le store qui vous permet de mettre en vente vos œuvres et très prochainement même de pouvoir les faire traduire dans d’autres langues que le français pour les rendre accessible à plus d’africains car je pense qu’on a oublié de le mentionner plus haut mais Muswada est aussi et avant tout multilingue.

 

Parlez-nous du sponsoring sur Muswada

C’est l’un des concepts clés de la plateforme  … il s’agit de permettre aux auteurs qui totalisent un certains nombres de votes et de like sur leurs histoires de pouvoir se faire sponsoriser par leurs lecteurs ,par exemple pour obtenir encore plus de visibilité sur la plateforme et être mieux positionner face aux maisons d’édition car c’est claire que quand un lecteur est prêt à mettre la main à la poche pour vous encourager c’est qu’il sera encore plus enclin à acheter votre livre une fois ce dernier publié.

 

Muswada est multilingue ?

Oui, elle a été conçue en anglais et en français, mais sera très bientôt traduite en espagnole, en portugais mais aussi dans des langues africaines comme le swahili, le yoruba ou encore le fon de chez moi pourquoi pas ?

Muswada compte dans les prochains mois mettre en place une communauté de correcteurs et de traducteurs professionnels permettant ainsi de faire tomber les barrières de la langue … Notre plus grand rêve chez Muswada est de pouvoir enfin voir des auteurs africains être lu dans le monde entier et ceci dans toutes les langues possibles.

 

Vous avez parlé de vente d’œuvres littéraires dans le store de la boutique, comment comptez-vous y prendre quand on sait que le paiement en ligne aujourd’hui n’est pas chose aisée en Afrique ?

A ce propos soyez rassurés, tous nos utilisateurs quelque soit l’endroit d’où ils proviennent pourront payer sur muswada avec les moyens de paiements locaux des pays dans lesquels ils se trouvent, ce n’est pas un auteur mais un expert en intégration de solution de paiement qui fait cette affirmation (rire…).

 

Pouvons-nous connaître les statistiques de Muswada une semaine après le lancement ?

Lancée le 28 décembre 2015, la plateforme regroupe à ce jour 507 utilisateurs, 16 histoires publiées et 12040 pages vues.

Benin tech

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE