Accueil Techs

HackerLab 2017 : les meilleurs hackers béninois récompensés

0
PARTAGER

Dans le cadre du programme de lutte contre la cybercriminalité et de renforcement de la cybersécurité, le Bénin déploie une stratégie axée sur le développement de la confiance numérique, afin de garantir l'intégrité et la fiabilité des infrastructures auprès des utilisateurs.

C'est dans cette idée, que l'Agence du Numérique, a initié le 15 mai 2017 le concours HACKERLAB 2017, afin d'identifier les talents et le niveau de maturité locale en termes de compétences en cybersécurité et de lutte contre la cybercriminalité.

 

Sur plus de 500 participants enregistrés au départ de ce 1er challenge en ligne sur la cybersécurité au Bénin, 20 finalistes se sont d’abord fait remarquer. Aux termes de toutes les épreuves déroulées du 30 Mai au 25 Juin 2017, seulement trois (03) d’entre eux ont enfin pu s’illustrer en résolvant avec brio des questions relatives à la sécurité web, aux réseaux, à la crytographie etc. Le premier du trio n’est qu’un étudiant de 18ans. Il se nomme Irys GBESSEMEHLAN et a pu mobiliser un score de 5500 points. Le  deuxième lauréat a pour nom Emile Silas SARE, développeur FullStack de  23 ans avec 4100 points.  Viranson HOUNNOUVI ( 27 ans), sous-directeur dans une entreprise locale ferme le podium , avec 4050 points.

 

Des lauréats qui repartent avec de gros lots

En effet, le premier a bénéficié d’un ordinateur portable, de 6 mois de connexion illimitée, de trois différentes formations (CND, CEH, CISSP) et d’un séjour d’une semaine à Paris dans le lab CyberSec de PWC. Le deuxième a gagné un ordinateur portable, 6 mois de connexion illimitée et deux différentes formations (SND et CEH). Enfin, le troisième a été gratifié de 6 mois de connexion illimitée, d’un ordinateur portable et d’une formation CND.

 

Urgence d’une cybersécurité au Bénin

Dans un contexte où le numérique se révèle incontournable dans les actions du monde, l’on ne peut concevoir une entreprise sans le renforcement de son système de sécurité. Il existe des risques de cybersécurité croissants mais dont les impacts potentiels sont encore ignorés du grand nombre. Le Bénin n’en reste pas épargné. La gestion de tout pays inclut en majeure partie, la protection des informations de ses citoyens. C’est la raison pour laquelle à travers le secteur de l’agence du numérique, le Bénin ambitionne d’étendre ses compétences en vue de faire efficacement face aux délits cybernétiques. « En 2025, il y aura déficit de spécialistes dans le domaine », a d’ailleurs affirmé Serge Adjovi, Directeur de l’Agence du Numérique. Ce concours vient donc à point nommé pour dénicher les véritables talents du numérique à promouvoir en faveur de l’amélioration de l’état de la cybersécurité au Bénin.

 
Arias. A


Source : Benin tech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here