Victoire du Bénin face à la Guinée-équatoriale : Les Ecureuils désormais à...

Victoire du Bénin face à la Guinée-équatoriale : Les Ecureuils désormais à 90 mn de la Can 2017

5
PARTAGER

Les Ecureuils du Bénin ont battu, hier dimanche 12 juin 2016, au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou, le Nzalang National de la Guinée-équatoriale (2-1). Une rencontre entrant dans le cadre du match en retard de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Gabon 2017. Trois précieux points qui pèseront dans la balance pour la qualification.

C’est par un temps partiellement couvert (26°) que le Bénin s’est imposé devant son homologue de la Guinée-équatoriale (2-1).  Abdul Khaled Adénon, porté par la grâce de sa promotion en Ligue 2 française avec Amiens (unique buteur de son club pour la montée, ndlr) a ouvert la marque dès la 25e minute de jeu sur une tête croisée, à la suite d’un coup franc magistralement joué par Jodel Dossou. Un exercice qui a été fait à l’entraînement 24 heures plus tôt et qui a valu son pesant d’or au cours dudit match. De retour des vestiaires, les visiteurs ont failli gâcher la fête en égalisant par l’entremise de Zarandona Ivan Esono (59e). Mais David Djigla surgit une minute plus tard (60e) pour aggraver la marque (2-1), redonnant ainsi la joie au public sportif qui a effectué le déplacement du stade et qui est resté malgré la pluie battante qui s’est entre-temps invitée à la fête. Avec ce succès, le Bénin totalise désormais 11 points (+5) et est deuxième de la poule C derrière le Mali déjà qualifié (13 points). Désormais, la qualification des Ecureuils du Bénin se jouera en terre malienne en septembre prochain lors de la dernière et l’ultime journée des éliminatoires où la défaite leur est interdite.

Impression du Ministre Homeky au terme du match

«Je voudrais remercier du fond du cœur le peuple Béninois en général et tous ceux qui ont fait le déplacement du stade de l’Amitié Mathieu Kérékou en particulier. La victoire de cet après-midi est à l’honneur de nous tous sans exception. Merci à nos joueurs, aux supporters qui sont restés débout sous la pluie, aux journalistes, aux activistes des réseaux sociaux et à vous tous qui y avez contribué de près ou de loin. Je tiens à remercier particulièrement les différents protagonistes de la crise pour leur soutien. J’ai pu noter qu’ils étaient tous présents ou qu’à défaut, ils ont tous appelé à la mobilisation autour de notre équipe. J’ai conscience de ce que le malaise est profond. Mais j’ai la ferme conviction qu’avec la contribution de tous, nous sortirons de cette crise. Nous devons reconstruire notre football et chacun des acteurs doit y contribuer. Nul ne doit s’estimer plus grand que les autres, car en définitive, nous sommes et nous ne resterons que d’humbles bâtisseurs de notre temps. Demain est un autre jour. Prions que la Grâce de Dieu inonde nos cœurs et que nous réussissons ensemble l’exploit de la Renaissance du football béninois»

Abdul Fataï SANNI

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

5 COMMENTAIRES

  1. un match a sans froid,,,le football béninois commence à se réénitialisé,,,,merci au coach et au joueur

LAISSER UN COMMENTAIRE