Tournoi de l’Uemoa: Les Écureuils abordent la dernière ligne droite de leur...

Tournoi de l’Uemoa: Les Écureuils abordent la dernière ligne droite de leur préparation

0
PARTAGER

Encore quelques jours, et il sera procédé au coup d’envoi de la 7e édition du tournoi de l’Uémoa doté de la coupe de l’intégration dans la capitale togolaise, Lomé. Ce sera du 26 novembre au 3 décembre prochain avec la participation des Ecureuils locaux du Bénin, lesquels ont abordé le dernier virage de leur préparation.

Après une dizaine de jours passés dans le septentrion soldée par une victoire (2-0) devant les Lions de l’Atacora, deux nuls concédés face aux Panthères FC de Djougou (0-0) et à l’Entente FC de Kandi (4-4), puis une défaite (2-1) contre les Buffles du Borgou, les Ecureuils locaux ont entamé la dernière ligne droite de la deuxième phase de leur préparation, avant de rallier Lomé. Leur effectif a subi quelques changements avec l’arrivé d’autres joueurs pour remplacer ceux qui n’ont pas donné satisfactions à l’entraîneur Mathias Déguénon, au cours de la tournée. Ils étaient d’ailleurs aux prises avec l’AS Tonnerre, mercredi 16 novembre dernier au stade Paulin Tomanaga de Bohicon. Un match qu’ils ont remporté (1-0). Ce jour, ils seront les hôtes de l’AS Tado à Dogbo, avant de jouer la JSP, dimanche 20 novembre prochain sur le stade Jean-Pierre Gascon de Pobè.

Au nombre de 23 joueurs actuellement, 3 parmi eux vont devoir faire leurs adieux à la sélection qui se rendra à Lomé. Le Bénin évoluera dans le groupe B aux côtés du Sénégal, du Burkina Faso et de la Guinée Bissau. C’est contre ce dernier, qu’il effectuera son entrée en compétition, dimanche 27 novembre prochain.
Par rapport à la paternité du tournoi, la polémique ne cesse d’enfler. Elle fait l’objet d’une réclamation de la part du président de l’association ‘’Les Black de Paris’’, Eric Fabre. Le Franco-Togolais estime être l’initiateur de cette compétition qui a commencé en 2007 au Burkina Faso. Alors président de la Commission de l’Uémoa entre 2004 et 2006, le Malien Soumaïla Cissé, lui en aurait facilité les démarches. Il a pu l’organiser sans difficultés jusqu’en 2013. L’édition de 2014 devrait avoir lieu à Lomé, mais a été reportée pour cause du virus Ebola. Mais depuis le retour de la compétition, le président de l’association « Les Black de Paris » ne maîtrisent plus rien de l’organisation. Il n’y a malheureusement pas été associé?

Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE