Subvention des clubs aux championnats de transition : Deux conditions diamétralement opposées

Subvention des clubs aux championnats de transition : Deux conditions diamétralement opposées

0
PARTAGER

Les championnats nationaux de transition,aux dires des membres du Comité de normalisation (Conor), démarrent le 2 mars 2016 sur toute l’étendue du territoire national. Un démarrage qui tient à cœur au Conor et qui serait l’une des voies vers la réconciliation de la famille du football. Même si tout le monde ne partage pas cette option et préférerait d’abord les assises de la famille du football, il urge de préciser que lesdits championnats vont souffrir d’irrégularités. Pour cause, un problème crucial restera d’actualité. La subvention aux clubs. Si à l’heure actuelle, 46 clubs se sont inscrits, selon des indiscrétions, plusieurs parmi eux ne pourront pas prendre part aux différents championnats. Puisque, à en croire Quentin Didavi, responsable chargé de l’organisation des championnats de transition, la subvention sera conditionnée à la participation effective des clubs aux dits championnats. Avis non partagé par les clubs pro-Atolou par la voix d’Anasthase Boco qui estime que les clubs devraient entrer en possession de la subvention avant tout démarrage du championnat. D’ailleurs, dans les colonnes de l’un des quotidiens de la place, il aurait souhaité un appui financier à la hauteur de 30, 20 et 10 millions respectivement pour chaque club de Ligue 1, 2 et 3. Ce qui est également contraire aux propos de Rafiou Paraïso, président du Conorqui parlerait d’un montant raisonnable sans précision à allouer aux clubs mais ceci, après le démarrage des hostilités le 2 mars 2016. Dans cette condition, les clubs vont-t-ils entamer le championnat et espérer par la suite la subvention ou vont-t-il l’exiger avant le démarrage ? Attendons donc de voir la suite d’un nouveau feuilleton qui se pointe à l’horizon.

Abdul FataïSanni

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE