Prochain congrès électif de la Fbf:Grande protestation contre le Conor et Anjorin

Prochain congrès électif de la Fbf:Grande protestation contre le Conor et Anjorin

0
PARTAGER

A travers une géante manifestation d’humeur hier au siège de la Fédération béninoise de football (Fbf) à Porto-Novo, les membres du Collectif des clubs et acteurs opprimés ont dénoncé les manœuvres du Conor pour installer Anjorin Moucharafou à la tête de l’instance. Lire la motion lue par leur porte-parole, Marwane Salou.

Motion de rejet et de dénonciation
A
- Tout pouvoir public garant de la paix et de l’Etat de droit
- Toutes structures faitières du football

Considérant que, le 27 mars 2015, le Ministre Safou Affo a, de façon très arbitraire, procédé au retrait d’agrément à la Fédération Béninoise de Football sous les fallacieux prétextes de :
1. Non-exécution des instructions de la Caf et de la Fifa relatives à la réunification de tous les acteurs de la famille du football ;
2. Mauvaise organisation du championnat national de football ;
3. Mésintelligence entre les membres du Comité Exécutif de la Fbf avec le comportement discordant de cinq (5) membres sur quinze (15) ;
4. Gestion discriminatoire du football ;
Considérant que cet abus d’autorité du Ministre Safiou Affo et du Gouvernement de Yayi a été suivi de la prise en main de la gestion des affaires de la Fbf par lui, en violation de toutes règles et pratiques internationalement admises,
Considérant la mission Fifa conduite par Omari Constant, Président de la Fédération Congolaise de Football, membre de la Caf et du Comité Exécutif de la Fifa et Maître Prospère Abega, Président de la Commission Juridique de la Caf les 22 et 23 juillet 2015,
Considérant que suite à cette imposture créée par le gouvernement, le Ministre Affo et M. Issa Hayatou, empereur du football Africain, ont, par des manœuvres dolosives, amené la Fifa à décider, le 25 septembre 2015, de la mise en place d’un Comité de Normalisation à la Fbf,
Considérant la récusation du Comité Exécutif sortant de certains membres du Comité de Normalisation, en l’occurrence son Président, M. Rafiou Paraïso, avocat personnel du Chef de l’Etat Yayi Boni et Moucharafou Anjorin, et M. Quentin Didavi pour conflit d’intérêt manifeste vis-à-vis de la Fbf,
Considérant que depuis l’installation de ce comité, M. Rafiou Paraïso et sa bande, en complicité avec la Caf et M. Affo Safiou, ne cessent de poser des actes attentatoires à la mission de réunification et de relance des activités footballistiques assignées au Comité de Normalisation,
Considérant le départ de trois Membres sur sept que comptent le Comité de Normalisation sans que cela n’émeuve l’empereur Hayatou et ses complices nationaux Yayi Boni, Safiou Affo, Moucharaf Anjorin,
Considérant qu’au surplus des actes d’exclusion et de violations graves des Statuts de Fbf posés par M. Rafiou Paraïso et ses copains, qu’il a arbitrairement modifié le corps électoral en prétendant dissoudre les Ligues Régionales de Football Amateur et la majorité des Commissions permanentes de la Fbf,
Considérant la violation de l’article 26.2 des Statuts qui dispose que « les élections sont organisées par la commission électorale permanente conformément au code électoral de la Fbf »,
Considérant la violation de l’article 27.2 des Statuts sur les délais de convocation des congrès de la Fbf par le Comité de Normalisation,
Considérant la violation de l’article 33.9 des Statuts qui dispose qu’« un membre du Comité Exécutif ne peut être simultanément membre d’un organe juridictionnel » à savoir la Commission d’Ethique, la Commission de Recours et la Commission Electorale Permanente,
Considérant la violation de l’article 65.1 des Statuts qui dispose que la Commission Electorale Permanente a « pour mission l’organisation de l’élection du Président et des Membres du Comité Exécutif de la Fbf et du suivi des processus électoraux des clubs affiliés à la Fbf »,
Considérant la mascarade en cours d’orchestration par M. Rafiou Paraïso et sa bande pour installer le sieur Anjorin Moucharafou, pourtant vomi par l’ensemble de la famille du football, à la tête de la Fbf,
Considérant que la crise que traverse le football béninois s’est accentuée depuis l’installation de ce Comité de Normalisation,
Constatant l’échec de la mission assignée par la Fifa au Comité de Normalisation,
Constatant que les prétextes évoqués par le Ministre Safiou Affo pour le retrait d’agrément à savoir :
1. La non réunification de la famille du football
2. La mauvaise organisation du championnat national de football
3. La Mésintelligence entre les membres du Comité exécutif de la Fbf avec le comportement discordant de 5 membres sur 15
4- La gestion discriminatoire du football
Se sont, au contraire, empirés depuis que l’avocat de l’autre a reçu la mission de détruire ce qui reste du football national,
Nous, clubs affiliés à la Fbf et acteurs du football réunis ce jour mercredi 30 Mars 2016 dans notre maison, le siège de la Fbf, dénonçons avec véhémence :
1. Les manœuvres frauduleuses de M. Rafiou Paraïso pour ramener le Sieur Anjorin Moucharafou et les frères Didavi à la tête de la Fbf,
2. La propension du Comité de Normalisation et son complice Safiou Affo à diviser davantage la famille du football du Bénin,
3. L’échec patent de la pseudo-réunification de la famille du football
4. L’exclusion des clubs et personnalités du Football béninois du processus
5. La gestion du processus électoral par le Comité de Normalisation en lieu et place de la commission électorale permanente de la Fbf comme l’exigent les Statuts de la Fbf et le Code électoral de la Fbf
6. L’application sélective des Statuts de la Fbf.
Par conséquent, nous exigeons sans délai :
1- La démission pure et simple des Membres du Comité de Normalisation
2- L’annulation sans condition de la parodie d’élection prévue pour se tenir le dimanche 3 avril 2016 dont la liste unique de M. Moucharafou Anjorin serait la seule en compétition,
3- Que pour les missions au Bénin, la Fifa n’envoie plus jamais les sieurs Constant Omari et Prosper Abega, véritables artisans de la crise dans notre football.
En tout état de cause, le collectif des clubs et acteurs de la Fbf prend possession ce jour de son siège et rend responsable le gouvernement sortant et la Caf des déconvenues qui découleraient de la non-satisfaction des présentes revendications.

Fait à Porto-Novo,

le 30 mars 2016.


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE