Pour un nouveau départ de toutes les disciplines sportives : Oswald Homéky...

Pour un nouveau départ de toutes les disciplines sportives : Oswald Homéky exhorte les Fédérations à l’accompagner et à servir la République

0
PARTAGER

Le ministre des Sports Oswald Homéky en collaboration avec le Comité national olympique et sportif du Bénin (Cnosb) a tenu hier, jeudi 21 juillet 2016 à l’Hôtel Azalai de Cotonou, une séance d’échanges avec les Fédérations sportives. Occasion pour le patron des sports de confirmer l’engagement du Gouvernement béninois à accompagner toutes les Fédérations sportives mais à donner les mêmes chances à toutes les disciplines sportives.

Le ministre des Sports Oswald Homéky reste fidèle à ses propos dès sa prise de fonction. Ceux de donner les mêmes chances à toutes les Fédérations sportives. Hier au cours d’une rencontre qu’il a sollicitée avec les principaux acteurs du monde sportif béninois qui ont répondu tous présents à son appel, il a réaffirmé son désir d’accorder les mêmes opportunités à toutes les Fédérations. Mais avant, le président du Cnosb Julien Minavoa a présenté les 19 points du mémorandum établi pour la circonstance qui a été officiellement remis au patron des Sports. Pour Oswald Homéky, le mémorandum lui paraît assez réaliste, fidèle et expressif. Conscient que les moyens sont en dessous des ambitions, le ministre entend entreprendre des réformes institutionnelles à travers une vague programmes de construction d’infrastructures sportives, la mise en place d’une cartographie des sports au Bénin, la définition des programmes de formation, la révision du programme d’activités pour la mobilisation des ressources mais aussi un regard vers les communes pour dénicher les potentialités et les encadrer. Aux dires du ministre Homéky, une nouvelle façon de travailler sera définie afin de mettre un terme à l’anomalie qui s’observe dans les organisations. « A partir de 2017, cette anomalie n’existera plus au Bénin », va-t-il rassurer. A l’en croire, l’Etat s’engagera à accompagner toutes les Fédérations sportives afin de leur donner les mêmes chances d’égalité. Il a souhaité que les Fédérations soient des institutions fortes et qu’elles rayonnent véritablement. « Je réussirai avec vous, je ferai ce qu’est prévu et je partirai. J’en ai conscience », a-t-il précisé avant d’exhorter les Fédérations à l’accompagner et à servir la République.

Abdul Fataï SANNI


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE