Phase nationale du Championnat départemental de maracana : Oswald Homeky et Philippe...

Phase nationale du Championnat départemental de maracana : Oswald Homeky et Philippe Totondé lancent les hostilités

0
PARTAGER

Le ministre des Sports, Oswald Homeky et le président de la Fédération béninoise de maracana (Fébéma) ont officiellement lancé la quatrième édition de la phase nationale du championnat départemental de maracana. C’était samedi 21 mai 2016 sur l’esplanade intérieur du stade de l’Amitié Mathieu Kérékou.

Et c’est partir pour plusieurs semaines de compétition. Les maracaniens seniors et vétérans des différents clubs du Bénin vont rivaliser d’ardeur et de technicité pour le combat au titre. Samedi 21 mai 2016, le top de la quatrième édition de la phase nationale du championnat départemental de maracana a été, en effet, donné par le patron des sports Oswald Homeky. Pour Philippe Totondé, président de la Fébéma, l’objectif du tournoi est de faire du maracana, une discipline intégrée dans les réalités du Bénin. Toute chose qui,a-t-il précisé, passe par une bonne organisation et la régularité au niveau des différents championnats. Philippe Totondé va alors en appeler au soutien du ministre des Sports afin que les couleurs nationales brillent au Burkina Faso dans le cadre de la 5e édition du Championnat d’Afrique de maracana. Dans son message, Oswald Homeky a promis accompagner la Fébéma. Il a rappelé qu’il restera aux côtés de toutes les disciplines sportives afin de leur donner les mêmes chances.

Trois affiches au programme…

Pour cette première journée, trois rencontres étaient au programme. Malgré la survenue de dame pluie, elles se sont déroulées sans anicroche. A l’arrivée, les équipes seniors et vétérans de Maracana Club de l’Amitié (Mca) ont remporté le gain des différentes confrontations face respectivement à Sacr (2-0) et à 100 Héros (1-0). Godomey Maracana club s’est tiré d’affaire face au tenant du titre, Rafal de Hêvié, lors des séances des tirs au but (2-0), après le nul de parité (1-1) au terme du temps réglementaire.

Abdul Fataï SANNI

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE