Nouvelle réunion de crise au Mjsl hier:Le camp Anjorin refuse toutes concessions...

Nouvelle réunion de crise au Mjsl hier:Le camp Anjorin refuse toutes concessions (Talon reçoit les protagonistes ce jour)

2
PARTAGER

Les protagonistes de la crise à la Fédération béninoise de football (Fbf) étaient encore hier au cabinet du ministre des Sports pour une ultime rencontre de crise. Face au ministre Oswald Homeky, chaque camp devait annoncer les concessions qu’il a pu faire depuis la signature du protocole d’accord. De leur côté, les camps Ahouanvoebla et Attolou ont insisté sur les efforts qui ont été faits pour montrer à la justice béninoise que le calme est revenu dans la famille du football béninois.

Ce qui a emmené le juge à lever la suspension de la tenue du congrès électif. Ensuite, il y a le fait que le camp Ahouanvoebla a renoncé à exiger à finir son mandat écourté de « façon arbitraire par le régime précédent ». Du côté du camp Anjorin, il est constaté qu’aucune concession n’a été faite jusque-là. Alors, les deux autres camps leur ont proposé le retrait de leur liste pour permettre aux Écureuils de jouer dimanche. Mais ils ont refusé, se disant prêts à organiser un congrès électif sans heurt. Il leur a été également proposé la mise en place d’un comité transitoire de 15 membres, soit 5 membres provenant de chaque camp. Un comité transitoire qui sera chargé d’organiser les assises, toiletter les textes et organiser les élections. Mais ils ont émis un avis défavorable, estimant qu’ils sont en position de force. Bloqué, le ministre a alors mis un terme à la rencontre tout en demandant à chaque protagoniste de profiter de la nuit pour se ressourcer dans l’espoir que les lignes bougent. Il faut signaler que chaque camp était représenté par quatre personnes. Le camp Ahouanvoebla était représenté par lui-même, Faustin Godovo, Ildevert Gnikpo et Laurent Houngnibo. Le camp Anjorin par ce dernier, Bruno Didavi, Magloire Oké et Mathurin De Chacus. Et le camp Attolou par Victorien Attolou lui-même, Athanase Bocco, Georges d’Almeida et Sylvain Lawson. Aux dernières nouvelles, le chef de l’Etat recevra les protagonistes ce jour pour désamorcer la bombe.
E. A. B

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

  1. si anjorin veut il n’a qu’a prendre le football beninois comme sa patrimoine.il peut etre dur comme le fer mais pas dur plus que Dieu.on va voir la fin.

LAISSER UN COMMENTAIRE