Mathias Déguénon, entraineur des Ecureuils :« nous n’allons pas à Lomé pour...

Mathias Déguénon, entraineur des Ecureuils :« nous n’allons pas à Lomé pour faire de la figuration »

0
PARTAGER

La septième édition du tournoi de l’Union économique et monétaire ouest – africaine s’ouvre dans la capitale togolaise ce samedi 26 novembre 2016. Le Bénin, après ses deux finales perdues est logé dans la poule B et devra rivaliser avec des sélections les mieux en vue de la compétition. Le Sénégal, confiant de ses deux couronnes, le Burkina Faso, tenant du titre sont sans nul doute des favoris emblématiques du groupe et sans perdre de vue la sélection Bissau – guinéenne qui aura l’impératif de marquer sa présence dans cette compétition sous – régionale. En dépit de l’ambiance délétère et un climat sportif très chaotique foulant au pied la pratique sportive, le sélectionneur national des écureuils les locaux du Bénin, Mathias Déguénon est tout de même confiant et estime que sa sélection tentera de jouer les premiers rôles afin de faire flotter plus haut le drapeau béninois. Cependant, « les deux finales perdues par le Bénin n’était pas un fruit de hasard » dit – il avant de convier le peuple béninois à un soutien indéfectible derrière le 11 national. Lisez plutôt…

 

                         

Quels sont vos impressions après l’ultime match de préparation disputé face à la Jeunesse sportive de Pobè soldé par un score nul de deux buts partout ?

Je tiens à rappeler que ce n’est pas notre dernier match. Le mercredi 23 novembre, nous avons un dernier match contre la sélection de l’Atlantique-Littorale / Ouémé-Plateau au stade général Mathieu Kérékou à Kouhounou. Je crois que mes impressions sont bonnes parce que j’ai retrouvé en face une équipe très physique, je dirai Même très physique que toutes les autres équipes que nous avons rencontrées. Le duel et l’opposition au niveau de mes joueurs ont été prompts et je crois bien que ça augure d’une bonne suite.

 

L’équipe adverse, la Jeunesse sportive de Pobè, très physique et très déterminée disiez – vous. Avez – vous été séduits par certaines individualités dans cette équipe ?

L’équipe que j’ai rencontrée ce soir (dimanche 20 novembre 2016) à Pobè est en majorité constituée des joueurs nigérians. La compétition est réservée aux joueurs évoluant dans l’espace UEMOA. J’ai approché deux de ces joueurs mais j’avoue que c’est difficilement que je me suis exprimé parce que c’était l’anglais et j’ai compris automatiquement que ce n’étaient pas les nôtres. Donc pour le moment, je ne peux pas faire avec ces joueurs venus du Nigéria.

 

Que dites – vous des joueurs expatriés qui devraient rejoindre l’effectif ?

Il y a déjà quatre qui ont rejoint le groupe. Il s’agit du latéral droit Apollinaire Danvidé, du milieu de terrain Arsène Loko, de Christoph Aïfimi qu’on a mis au repos pour des raisons de fatigue et de Nicolas Dognon qui a commencé dans l’axe central de notre attaque. Je crois que tous ces joueurs sont venus pour nous donner un plus. C’est des joueurs qui sont sortis de leurs différents championnats ou qui viennent de commencer. Du coup, je pense qu’ils font un travail au niveau de leurs clubs respectifs et ils sont mieux aguerris et feront en sorte que leur arrivé soit un plus pour l’équipe.

 

Pratiquement un mois de préparation, quel bilan faites-vous ?

Le bilan est positif. Vous savez que nous sommes depuis plusieurs mois sans championnat et nous avons commencé les préparatifs il y a un mois. Il s’est agi de mette en place une équipe compétitive, ce que nous avons commencé par faire tout doucement. Tous les joueurs que nous avons eu du début jusqu’à présent, il y en a qui sont partis parce qu’il s’agissait pour nous de maintenir les meilleurs. De ce fait, il faut comprendre qu’eux tous n’étaient pas au même niveau que ce soit physique ou technique. Du coup, le travail que nous avons fait durant tout ce temps nous a permis de dire aujourd’hui que nous avons une équipe physique, une équipe prête à aller au front.

 

Rassurez le peuple béninois. Au vue du travail abattu jusqu’ici, est – ce que le Bénin est vraiment prêt pour la compétition qui démarre le samedi 26 novembre 2016 à Lomé ?

Je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, le Bénin s’est retrouvé déjà deux fois en finale de la compétition ; tout le monde sait comment ça a été et comment nous sommes actuellement au niveau de notre sport. Nous allons à Lomé d’abord pour donner la joie, pour permettre aux joueurs de s’exprimer et d’acquérir de l’expérience. Deuxième objectif, nous allons à Lomé pour jouer les premiers rôles.  Et non pour faire de la figuration. Nous y allons pour que le drapeau du Bénin flotte et flotte plus haut.

 

Ce tournoi démarre le 26   novembre. Pratiquement un mois de préparation jusqu’à la veille du coup d’envoi, ne craignez – vous pas des problèmes de récupération au niveau de vos joueurs ?

Non, comme je vous l’ai dit, j’avais en ma charge un effectif un peu pléthorique. Pour les différents matches programmés dans le cadre de ces préparatifs, ce ne sont pas les mêmes joueurs qui ont livré tous ces matches. Après chaque match, il y a certains qui sont laissés au repos et d’autres qui sont mis à l’épreuve et c’est ça qui nous a permis de sortir les bons grains de cet effectif pléthorique en vue d’asseoir une équipe compétitive pour nous représenter à Lomé. Donc, je ne crois pas que la fatigue puisse survenir au niveau de mes joueurs lors de la compétition. Nous sommes tous là et nous verrons.

 

Vous êtes pratiquement à la fin des préparatifs, levez-nous un coin de voile sur votre liste définitive ?

Jusqu’ici, j’ai 24 joueurs à ma charge. Je partirai à Lomé avec 20, d’ici les heures à venir, vous aurez le nom de ces 20 joueurs qui seront retenus.

 

Votre mot de la fin pour conclure cet entretien ?

Je demande humblement au peuple béninois de nous soutenir. Qu’il soit notre 12ème homme sur le stade afin que nos joueurs soient vraiment aptes pour donner le meilleur d’eux – mêmes dans cette 7ème édition du tournoi de l’UEMOA afin que flotte plus haut le drapeau de notre pays.


pressej.info

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE