Match Bénin # Guinée équatoriale : Des internationaux béninois déjà au bercail

Match Bénin # Guinée équatoriale : Des internationaux béninois déjà au bercail

1
PARTAGER

Dans  le cadre de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Gabon 2017, certains internationaux béninois foulent déjà le territoire national. Selon certaines indiscrétions, la majorité des joueurs devraient rallier Cotonou ce lundi 30 mai 2016 afin d’entamer les préparatifs. Cependant, des doutes planent sur la tenue de la rencontre à cause de la non-levée de l’ordonnance du tribunal de Porto-Novo.

Le match Bénin # Guinée équatoriale comptant pour l’avant dernière journée de la phase de poule aura-t-il lieu dimanche 5 juin 2016 ? Bien malin qui pourra l’affirmer. Mais loin de se démotiver, le staff technique croit à un retournement de situation qui pourra sauver cette génération qui s’est battue pour atteindre le niveau actuel (deuxième place, juste derrière le Mali avec 8 points). A 180 minutes d’une quatrième Can, il suffira à Stéphane Sessègnon et ses partenaires de prendre les trois points du match pour avoir un pied au Gabon. C’est pourquoi, les internationaux béninois foulent déjà le territoire national afin d’entamer les préparatifs du Bénin. Si le sélectionneur Oumar Tchomogo et Laurent Djaffo, manager de l’Equipe nationale sont au bercail depuis un bon moment, ils ont été rejoints par une dizaine de joueurs. On peut citer les pensionnaires de  Niorts, Saturnin Allagbé, David Kiki, David Djigla, Djiman Koukou, Steve Mounié de Nîmes, Fabien Farnolle de Le Havre, Jordan Adéotide Caen, Jodelle Dossou, Fadel Abdel Suanon. Certains sont annoncés pour ce lundi notamment Michaël Poté, Stéphane Sessègnon, Nana Nafiou Badarou, Frédéric Gounongbé et bien d’autres.  

Match Niger-Bénin en amical non joué

Le sélectionneur du Bénin Oumar Tchomogo avait suggéré un match amical, dimanche 29 mai 2016 à Niamey face au Niger avant d’affronter son homologue de la Guinée-équatoriale. Malheureusement, le match n’a pu se jouer à cause de la sanction qui plane sur le Bénin et de la   non-levée de l’ordonnance du tribunal de Porto-Novo interdisant la tenue de l’Assemblée générale élective de la Fédération béninoise de football (Fbf). Cependant, Oumar Tchomogo pense rester fidèle à son plan de travail concocté malgré le vent incertain qui souffre sur le Bénin et celui de la disqualificationdes Ecureuils seniors après celle des juniors.

Des incertitudes sur la tenue du match

Sans être un oiseau de mauvais augure, le match du 5 juin prochain semble être hypothéqué. Si le juge du tribunal de première instance de Porto-Novo ne lève pas son ordonnance d’ici mercredi 1er juin 2016, ce sera fini pour les Ecureuils du Bénin. Cependant, d’autres alternatives pourraient sauver le football béninois. Le retrait de candidature de Moucharafou Anjorin ou celui du camp qui a déposé la plainte au tribunal de Porto-Novo. Mais, le peuple sportif béninois croise les doigts et espère un dénouement heureux de cette crise dont le gouvernement béninois a désormais pris la mesure des choses en statuant là-dessus en conseil des ministres. A suivre donc…

Abdul Fataï SANNI

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. C’est vraiment déplorable pour mon pays qui souffre d’un insuffisance mental et d’une manque de dialogue sur la politique de base sur le football dans ce pays!Les gestionaires ce sport n’ont aucun pitié pour la jeunesse actuelle.Il ne pense qu’à leur intérèt!!!qu’ils soient maudit à tout jamais.

LAISSER UN COMMENTAIRE