Match Bénin # Côte-d’Ivoire du dimanche prochain : «L’entrée sera libre et...

Match Bénin # Côte-d’Ivoire du dimanche prochain : «L’entrée sera libre et gratuite», dixit Oswald Homéky

0
PARTAGER

Les Ecureuils cadets seront au front dimanche 7 août 2016 face à leurs homologues de la Côte-d’Ivoire. La rencontre entre dans le cadre du second tour de la phase Aller des éliminatoires de la Can cadette 2017. En prélude à ce rendez-vous capital, le ministre des Sports Oswald Homéky, accompagné d’une forte délégation, est allé leur doper le moral, au cours d’une séance d’entraînement.Il les a rassurés du soutien du Chef de l’Etat et de toute l’équipe gouvernementale. Oswald Homéky a annoncé aux joueurs que l’entrée au stade dimanche prochain, sera libre et gratuite. Ceci, afin que le team cadet ait l’accompagnement convenable du 12e joueur (les supporters). Lisez ci-dessous quelques extraits des interventions du sélectionneur Edmé Codjo, du capitaine de l’équipe Youssouf Assogbé et du patron des sports, Oswald Homéky.

Edmé Codjo, Sélectionneur des cadets du Bénin

«Beaucoup ne croyaient pas en la gestation de cette équipe. La présence du ministre a tout résumé. Il a fait tout le cours. On sent dans son discours qu’il reconnait la force des Ivoiriens en matière de structures opérationnelles qu’ils ont installées très tôt et de la relève qu’ils préparent plus tôt. Mais le ministre a été clair. Nous jouerons sur nos forces, ne pas leur donner l’occasion de nous dribbler et de prendre l’avantage. On est en train de mettre des plans en place pour contourner l’équipe ivoirienne. Le ministre a des idées claires et saines sur ce que va devenir le football béninois. Ce qui est certain, ça ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Il va falloir construire la maison en bas dans tous les départements. Il ne faut pas aussi attendre la veille des événements pour préparer les équipes. Le problème des centres reste un point d’interrogation. Il va falloir revoir les contenus de travail. Il va falloir avoir des centres dignes du nom pour qu’à un mois d’un événement, qu’on est la facilité d’avoir des joueurs formés, des joueurs qui ont des capacités, un bas grand pour qu’on puisse finaliser le travail  au lieu d’avoir à recommencer à zéro. On a un ministre qui maîtrise tout et qui vient de nous donner une leçon de football et c’est à nous de réciter tout cela pour que la fête soit belle dimanche prochain.»

Assogba Youssouf, capitaine de l’équipe cadette du Bénin

«Je me sens à l’aise du fait que le ministre soit là pour nous soutenir. On va essayer de faire de notre mieux pour le match contre la Côte-d’Ivoire et on va gagner. Je fais confiance à mes coéquipiers et au travail qui a été fait et je suis sûr qu’on va gagner la Côte-d’Ivoire.»

Oswald Homéky, ministre des Sports du Bénin

«Nous sommes venu transmettre à nos jeunes frères de la sélection nationale cadette, tout le soutien du gouvernement béninois, toute la solidarité du Chef de l’Etat et de l’ensemble de l’équipe gouvernementale. Ils sont à quelques jours d’un grand rendez-vous. Ils affrontent la Côte-d’Ivoire à Cotonou et il était de mon devoir de venir les saluer, les réchauffer, les motiver,  leur dire qu’ils sont engagés sur une voie que nous allons tracer ensemble et sur laquelle nous allons nous engager et sans revenir en arrière. L’adversaire de dimanche est à respecter. C’est un pays qui a une grande tradition en catégorie d’âges. Mais nous sommes en train de nous mettre au pas de cette tradition. Le miracle est possible mais il faut croire en la préparation, à la formation, aux catégories d’âges. (…) Je suis venu féliciter l’encadrement technique, le coach, les joueurs qui sont plus jeunes. Aujourd’hui, l’Irm ayant annulé les possibilités de tricherie. Je suis très heureux qu’on ait une équipe cadette, des gens qui ont véritablement moins de 17 ans. Je suis venu leur annoncer que tout le gouvernement sera au stade dimanche prochain pour les soutenir et qu’à l’initiative du Chef de l’Etat, le match de dimanche sera ouvert au public qui pourra se rendre au stade gratuitement. C’est une décision que le Chef de l’Etat a prise pour pouvoir renouveler cette affection, cet amour, cette flamme qui existait entre le public béninois, les footballeurs et les sportifs de façon générale. Nous avons souhaité qu’à partir de dimanche prochain, autour de ces jeunes qui sont très talentueux, que tout le peuple béninois soit autour d’eux. Et donc, l’entrée sera libre et gratuite. Le gouvernement prendra en charge les frais d’organisation du match. Le gouvernement organisera le match pour des raisons que vous connaissez et au bout du compte, nous espérons que ces jeunes offriront la victoire  à tout le peuple.»

Propos recueillis par : Abdul Fataï SANNI


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE