Marche de l’Ucsesak en honneur des mamans:Homéky aux côtés des femmes sportives

Marche de l’Ucsesak en honneur des mamans:Homéky aux côtés des femmes sportives

0
PARTAGER

Porte flambeau du gouvernement dans une marche en honneur des mamans dimanche, le ministre des Sports, Oswald Homéky, n’a ménagé aucun effort pour soutenir les femmes sportives le long de l’itinéraire stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou-CegGodomey-stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou, d’environ 12 km. Et les marcheuses venues de Cotonou et environs étaient heureuses de voir un ministre du gouvernement à leurs côtés.

En témoignent les propos de l’ancienne ministre de la Santé, Marina Massougbodji, qui n’a pas manqué de féliciter le jeune ministre pour son soutien à l’initiative. Selon elle, une telle initiative mérite d’être soutenue car, le sport d’entretien permet d’éviter beaucoup de maladies telles que l’hypertension, les accidents cardiaques, le diabète et autres fréquentes de nos jours. Jean-Paul Sagbo, président de l’Union des clubs de sport d’entretien du stade de l’amitié de Kouhounou, remercie le ministre pour son geste qui selon lui, est une première dans notre pays. « C’est la première fois qu’un ministre a participé à une marche d’une telle envergure », a-t-il précisé. C’est l’occasion pour le ministre Oswald Homéky d’encourager à la pratique du sport d’entretien qui selon lui, est le meilleur médicament pour la santé du corps. « En dehors du sport d’élite, le sport d’entretien fait partie des priorités du gouvernement du président Patrice Talon », a-t-il déclaré. Selon lui, le souhait du gouvernement est que tous les Béninois soient en forme pour voir le miracle qui sera réalisé dans cinq ans. En effet, il a fait la promesse d’être aux côtés des pratiquants du sport d’entretien afin que cette activité devienne une discipline sérieuse dans notre pays. Par ailleurs, il a invité tous les responsables de l’Union des clubs de sport d’entretien du stade de l’amitié à créer une envie de faire le sport dans leur maison, dans leur quartier et dans leur lieu de travail.

Corneille Gohonou

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE