La FIFA va suspendre le Bénin

La FIFA va suspendre le Bénin

0
PARTAGER

Alors qu’il devait marquer la fin du processus de normalisation, le congrès électif de la Fédération béninoise n’a pas pu avoir lieu le 4 mai dernier en raison de l’interdiction prononcé par un tribunal. Du coup, le conseil de la FIFA s’est prononcé mardi en faveur de la suspension du Bénin.
Coup d’arrêt pour le football béninois. Réuni mardi à Mexico, le Conseil de la FIFA –un nouvel organe qui tenait sa première séance- a annoncé la suspension avec effet immédiat de la Fédération béninoise (FBF) « conformément à l’art. 38 des Statuts de la FIFA ». Si cette décision doit encore être confirmée vendredi par le Congrès de l’instance dirigeante du ballon rond, l’issue ne fait plus guère de doutes. La FIFA a motivé sa sanction par l’annulation du congrès électif de la FBF. Celui-ci devait se tenir le 4 mai dernier mais il n’a pas pu avoir lieu en raison « de l’injonction prononcée à son égard par un tribunal local et qui empêche la tenue d’une élection » par peur de troubles à l’ordre public, rapporte la FIFA.

En effet, le football béninois traverse une zone de turbulences depuis le retrait de l’agrément de la FBF prononcé par le gouvernement en mars 2015. Face à cette impasse, le ministre des Sports Oswald Homeky, avait demandé un délai de grâce à la FIFA afin de ramener le calme avant les élections. Mais le dirigeant n’a pas été entendu. Alors que le mandat du comité de normalisation, mis en place par sa volonté en novembre 2015, s’achevait le 30 avril, l’instance dirigeante du ballon rond n’a pas voulu transiger.

Aujourd’hui, ce divorce au sein de la famille du football béninois, que le comité de normalisation n’a pas su surmonter, pourrait avoir de lourdes répercussions sur le plan sportif. Si elle est confirmée la suspension de la FBF pourrait tout simplement mettre un terme aux rêves de CAN 2017 des Ecureuils. Un coup terrible alors que le Bénin est toujours en course pour la qualification, à la 2e place du groupe C, à seulement 2 points du Mali. Dans ce cadre, la sélection dirigée par Oumar Tchomogo devait d’ailleurs affronter la Guinée Equatoriale à l’occasion de la 5e journée des éliminatoires début juin. Mais tout semble aujourd’hui remis en cause….

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE