Gala international de boxe à Cotonou : Pour la détection de nouveaux...

Gala international de boxe à Cotonou : Pour la détection de nouveaux talents béninois

0
PARTAGER

Détecter de nouveaux talents de la boxe éducative à celle professionnelle. Tel est l’objectif visé par le promoteur Abel Agbodjogbé, ancien boxeur béninois et consultant Afrique de l’Union francophone de boxe (Ufb) en organisant un gala international de boxe à Cotonou. C’était vendredi 12 février 2016 au pavillon du Hall des arts de Cotonou.

Les amoureux du noble art ont vécu un gala de boxe par comme les autres. Un projet du triple champion du Bénin (Millésime 78, 79,80), Abel Agbodjogbé qui a réuni six pays. Devant tous ces fanatiques du noble art, les boxeurs ont rivalisé d’ardeur, de technique et d’endurance sur le ring. Au niveau de la compétition néo-professionnelle, notamment dans la catégorie légère, Mohamed Tidjanidu Bénin a perdu aux points face à Emmanuel Amiote de Rouen en France. Un combat qui a séduit tout le public béninois de par son niveau et sa beauté. Crochets et uppercuts ont été au rendez-vous. Spectacle identique chez les professionnels qui a été plus animé. En effet, le vétéran Kokouvi José Gakpa du Togo (ancien adversaire du feu Aristide Sagbodit Soweto, ndlr) n’a eu aucune chance face au jeune Ghislain Vodounhessi du Bénin. Lequel a gagné par jet d’éponge au 3e round. Son déplacement sur le ring, ses coups puissants et sa technique de combat ont poussé le public à lui faire un standing ovation à la fin du combat. Les pugilistes béninois Justin Savi (Super Léger) et Fatiou Fassinou (Plume) ont quant à eux livré un combat test. Dans cette opposition sans enjeu, il n’y a pas eu de vainqueur ni de vaincu même si les deux boxeurs ont assuré le spectacle.

Un ring olympique promis au Bénin

Clément Sossa, président de la Fédération gabonaise de boxe et de la Zone 3 puis vice-président de Confédération africaine de boxe qui a honoré de sa présence ledit gala a suggéré que le Ministère des sports accompagne la boxe. A l’en croire, le noble art peut comme dans le passé, mettre le Bénin sur orbite. Aussi, a-t-il profité pour faire l’annonce d’un ring Olympique qu’il offre au Bénin. Le président de la Fédération béninoise de boxe, Germain Mehinto a remercié le donateur pour son aimable geste. Par ailleurs, le patron de la boxe au Bénin a salué l’organisateur du combat. Selon ses dires, ces genres d’initiatives participent à l’essor du noble art béninois.

Abdul Fataï SANNI

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE