Fusion des différentes associations de supporters : Encore du folklore?

Fusion des différentes associations de supporters : Encore du folklore?

0
PARTAGER

Mercredi 9 novembre 2016, a eu lieu dans un hôtel de la place, la signature d'un protocole de fusion des différentes associations de supporters. Une union qui a été saluée par tous, ayant eu l'approbation du jeune ministre des Sports, Oswald Homeky. Mais, sans vouloir être un oiseau de mauvaise augure, cette unification ne serait que du vent si l'organisation autour d'elle n'est pas professionnelle. Selon les informations reçues à quelques heures de ladite signature, il y a eu de vifs échanges entre les différents états-majors de ces différentes associations au stade Mathieu Kérékou au point où, il y a eu partage de «billets» pour calmer les esprits. Preuve que la base est biaisée. Aussi, quand on sait que, ce sont les rentabilités qui sont souvent à l'origine des crises qui minent le football béninois, l'on a des doutes sur l'avenir de cette union. Faut-il le rappeler, au retour du dernier déplacement des supporters béninois à Bamako, ce sont des attaques répétées sur les ondes des radios pour dénoncer les irrégularités de leurs responsables hiérarchiques. De plus, à la veille des compétitions, ce sont également des «copines de ces responsables» qui se transforment en supporters, laissant les vrais acteurs sur le carreau. De plus, cette fusion qui se dit être née pour tous les sports, doit prouver sur le terrain, qu'il n'y a pas que le football au Bénin. Elle doit militer pour que les supporters jouent véritablement leur rôle et ne soient plus des «spectateurs» comme ce fut le cas par le passé. Elle devra être autonome et éviter d'attendre tout de l'Etat (ministère des Sports). Elle doit aller à la quête d'un sponsor principal. Les associations des supporters du Mali, du Nigéria, de la Côte-d'Ivoire sont des exemples dont le Bénin doit s'inspirer. Au cas contraire, ce sera encore une fusion pour vilipender les maigres sous du contribuable béninois. C'est ce que je pense.

A.F.S.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE