Football : le grand mercato de la Chinafrique

Football : le grand mercato de la Chinafrique

0
PARTAGER

L’année du singe qui débute en Chine va-t-elle sonner le véritable coup d’envoi du football business dans l’empire du Milieu ? Jusqu’aux derniers jours, le mercato a ressemblé aux courses de Noël : les clubs chinois auront dépensé cette année 259 millions d’euros, soit davantage que le championnat anglais.

Selon un rapport de la FIFA, la Chine a été le sixième marché le plus dépensier en matière de transferts en 2015, se plaçant derrière les cinq plus gros championnats européens. « Ils ont les moyens de faire venir les meilleurs joueurs du monde. Il y a des clubs qui ont beaucoup d’argent comme Shanghai, Canton et Pékin. Seulement cinq joueurs étrangers sont autorisés par équipe et donc ils prennent les meilleurs », nous explique l’entraîneur français René Lobello qui vient de passer une saison au Shanghai Shenhua. Dans ce même club en 2012, et pour un salaire mirobolant, Didier Drogba avait essuyé les plâtres avant de partir pour Montréal.
Lire aussi : Qui sont les hommes de la Chinafrique ?
René Lobello assure que les joueurs africains sont bien intégrés dans un championnat chinois qui représente une étape de plus en plus importante et lucrative dans une carrière de champion. « Ce n’est plus une voie de garage et on trouve en Chine de nombreux joueurs jeunes et talentueux. » Tour d’horizon de ces stars africaines venues grossir cette année les rangs des clubs chinois.
Les nouveaux arrivants

Gervinho au Hebei China Fortune FC. L’international ivoirien quitte l’AS Rome où il aura joué deux saisons et demie. Il s’est engagé pour trois saisons avec le club de Hebei China Fortune FC. Triste nouvelle pour l’Olympique de Marseille et le FC Porto qui lorgnaient Gervinho. Mais l’offre mirobolante de la Chine n’a pas fait hésiter le joueur très longtemps. L’équipe chinoise a déboursé 18 millions d’euros ! Une « expérience » comme l’explique l’attaquant.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE