Foot-Algérie:Christian Gourcuff et l’Algérie, c’est fini…

Foot-Algérie:Christian Gourcuff et l’Algérie, c’est fini…

0
PARTAGER

C’était dans les tuyaux depuis un moment. Cette fois c’est fait. L’entraîneur français Christian Gourcuff a décidé de quitter la sélection algérienne qu’il dirige depuis l’été 2014. Après une rencontre ce dimanche matin avec Mohamed Raouraoua, président de la Fédération algérienne de football, le technicien breton a obtenu un accord à l’amiable pour pouvoir quitter les Fennecs dès maintenant et visiblement sans contrepartie.

Après la quatrième journée de qualification pour la Can 2017 au Gabon où l’Algérie avait fait match nul en Érythrée (3-3), Christian Gourcuff avait fait part à ses joueurs, dans l’avion qui les ramenait mardi 29 mars d’Addis-Abeba, de sa volonté de partir. Avec trois victoires et un match nul, l’Algérie domine son groupe des qualifications pour la Can 2017. Mais les Verts doivent encore patienter pour assurer leur qualification. Une rupture entre Gourcuff et les Verts avait déjà été évoquée en octobre dernier à la suite de deux matchs amicaux face à la Guinée (défaite 2-1) et au Sénégal (1-0) qui lui avaient valu une déferlante de critiques. A l’époque, son nom avait également circulé pour succéder à Hervé Renard comme entraîneur de Lille. L’environnement de travail a largement déplu à Christian Gourcuff. Il ne s’est pas senti en phase avec la politique de la fédération, sur laquelle il n’avait aucune prise, contrairement à ce qui était initialement prévu. Ses mauvaises relations avec la presse algérienne ont aussi pesé dans la balance. Il faut se souvenir que son prédécesseur avait eu à plusieurs reprises des mots difficiles pour les journalistes algériens qu’il accusait notamment de « menteurs ». Au Brésil lors de la Coupe du monde, les conférences de presse ont été souvent houleuses pour Vahid Halilhodzic. Successeur du « héros » Halilhodzic, qui a mené pour la première fois de son histoire l’Algérie en huitièmes de finale de la Coupe du monde en 2014, Gourcuff, qui était présent au Brésil, n’a jamais réussi à rentrer dans le cœur des supporters des Fennecs.

Farid Achache (Coll)


 

Actu Bénin

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE