Fin de l’Open de la Fébégolf : Gilles Gbaguidi livre ses impressions

Fin de l’Open de la Fébégolf : Gilles Gbaguidi livre ses impressions

0
PARTAGER

La Fédération béninoise de golf (Fébégolf) a organisé, samedi 19 novembre 2016 à Pahou, un open doté de trophées Thierry Alapini. Une compétition qui a connu la participation de huit golfeurs représentant quatre associations. Au terme de la compétition, le président de la Fébégolf, Gilles Gbaguidi, s’est prêté à nos questions. Lisez l’interview qu’il nous a accordée.

Vous avez organisé un open de golf. Que retenir du niveau de la compétition ?

J’ai noté avec beaucoup d’amélioration que les garçons s’affûtent de jour en jour. Par exemple, on a vu Anselme qui était notre champion en 2014 qui s’est fait ravir la vedette entre temps, gagner la compétition. Ça veut dire qu’il y a beaucoup d’améliorations. Il y a du travail qui se fait derrière. On a de nouveaux qui s’adonnent très bien à la chose. Je pense au troisième de cette compétition qui n’a pas du tout démérité. Les gens se familiarisent à la balle. Ils font beaucoup de travail personnel. Et je pense que des années aidant, ils vont encore se bonifier.

En tant que président, que comptez-vous faire pour rehausser leur niveau afin qu’ils représentent, pourquoi pas, le Bénin sur l’échiquier international?

Actuellement avec les Fédérations étrangères dont je tairai les noms, car ce n’est pas encore ficelé, nous avons quelques stages que nous avons demandés. C’est sur la bonne voie. Probablement ces garçons seront les premiers à bénéficier de ces stages de formation et de perfectionnement à l‘étranger.

Pourquoi les trophées «Thierry Alapini»?

Nous sommes sur l’une des compétitions de la Fédération béninoise de golf, à savoir le tournoi des associations. Mais aujourd’hui (samedi 19 novembre 2016, Ndlr), ce tournoi des associations est doté de trophées Thierry Alapini. Parce que, comme vous devez le savoir, c’était notre Secrétaire général adjoint (Sga) qui a prématurément disparu, il y a de cela deux ans, en novembre 2014. C’est donc pour faire honneur à ce vaillant soldat qui a contribué à ce que cette Fédération soit aujourd’hui, que nous avons décidé de nommer les trophées du tournoi «Thierry Alapini». C’est aussi pour que les golfeurs que nous sommes, nous puissions nous évaluer. Parce que dans un mois, on fera le championnat national. Il faut donc que tout le monde affûte ses armes pour cet évènement qui est un évènement grandiose, étoilé de la Fédération béninoise de golf.

D’aucuns estiment que c’est une discipline destinée aux hommes riches. Pensez-vous que l’on puisse pratiquer ce sport au Bénin?

C’est une idée que moi j’ai toujours réfuté. A part un peu de moyen qu’il faut avoir pour le matériel, on n’a pas besoin d’être riche pour pratiquer cette discipline.

A quand le championnat national?

Le championnat aura lieu ici, sur ces installations et sur un neuf (09) trous. Ce sera une vraie compétition.

Parlez-nous de ce parcours qui est un véritable joyau à Pahou.

Le joyau est exceptionnel. On l’a découvert, il n’y a pas longtemps. Il fait partie des prospections que nous faisons dans ce domaine pour pouvoir avoir des espaces pour jouer et on est tombé sur ça. On est vraiment ravi de déployer nos petits talents de golfeur sur ce joyau.Il y aura beaucoup d’innovations. Ça a commencé déjà par ce tournoi. Puisque les petits usuels, les matchs par équipe se font. Mais, on déterminera leur sentiment sur un parcours à un neuf trous.

A.F.S.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE