Entretien avec le Sg de l’Association Lion handisport :«Le tandem Raphal, Handicap...

Entretien avec le Sg de l’Association Lion handisport :«Le tandem Raphal, Handicap international, et l’Ue pour mettre en exergue les potentialités…», dixit Abdel Rahman Ouorou Baré

0
PARTAGER

Créée depuis le 13 juin 1993 par un groupe de personnes handicapées convaincues qu’elles peuvent gagner leur part dans la société, l’association Lion handisport organise un événement culturo-sportif samedi 10 septembre 2016 au stade Mathieu Kérékou. Dans un entretien qu’il nous a accordé, Abdel Rahman Ouorou Baré, secrétaire général de ladite association nous donne plus de précisions. Lisez-plutôt !!!

Votre association entend organiser samedi prochain une activité. Dites-nous de quoi il s’agit ?

Nous allons, samedi 10 septembre 2016, à partir de 15 heures au stade Mathieu Kérékou, organiser un match de basket-ball, agrémenté d’un mini concert. Tout cela organisé par des personnes handicapées, des artistes handicapés. En effet, notre association a gagné un projet piloté par le tandem Raphal (Réseau des associations de personnes handicapées de l’Atlantique et du Littoral), Handicap international (Hi) et l’Union européenne (Ue) pour mettre en exergue les potentialités et capacités sportives et culturelles des personnes handicapées. Le projet vise à sensibiliser les populations sur ces possibilités à savoir, que par la culture et les loisirs, les personnes handicapées peuvent jouer leur partition dans la construction de notre nation. Mais aussi, nous allons sensibiliser sur les droits à la participation sociale des personnes handicapées.

Que promettez-vous au public qui fera le déplacement?

Un bon match de basket-ball, en plus une bonne série de concerts. Le peuple peut massivement se déplacer. Car, il ne va pas le regretter. Nous les appelons de venir, parce que, quel que soit le lieu où nous jouons le basket-ball, c’est toujours attractif. Venir voir les personnes handicapées dans les fauteuils roulants, guidées le fauteuil et manier la balle puis marquer les paniers, c’est très beau. C’est extraordinaire. Il faut que les gens viennent voir et surtout ceux qui cachent les enfants handicapés. Il faut qu’on sorte ces enfants. Beaucoup de ces enfants continuent d’être des enfants de l’arrière-cour. Et dès que vous tapez à la porte, on les cache. Que ces parents les sortent pour qu’ils s’épanouissent, venir montrer leurs capacités culturelles et sportives et qu’ils puissent s’intégrer dans la société  qui tout le temps, nous a  discriminé. Nous ne baissons par les bras. C’est notre manière à nous, à ne pas baisser les bras.     

Pour cette initiative, aviez-vous aussi le soutien de votre Fédération de tutelle et celui du Ministère des sports ?

Aucun soutien de ces deux institutions. Le seul sponsor sur ce projet est Handicap international, l’Union européenne et Raphal. Je profite d’ailleurs de votre micro pour leur dire merci pour cet accompa-gnement. Pour les autorités, nous les invitons à nous accompagner. Nous nous entraînons derrière le Ministère des sports. Il serait heureux d’accueillir le ministre, qu’il nous fasse une visite inopinée comme ces autres collègues ont eu à le faire. Nous l’invitons d’ores et déjà à passer nous voir, à nous encourager et nous profiterons pour lui faire part de nos doléances notamment les fauteuils roulants et les matériels. Donc, je voudrais que les autorités ne nous oublient pas. Voilà le message que nous pouvons leur adresser. Merci aussi pour l’accompagnement de la presse qui ne cesse de nous soutenir à leur façon. Je vous remercie.

Propos recueillis par : A.F.S


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE