Entretien avec le promoteur de l’Aïkido au Bénin : «C’est un art...

Entretien avec le promoteur de l’Aïkido au Bénin : «C’est un art qui incarne des valeurs modernes», dixit Dave Brahi

0
PARTAGER

Dans un entretien qu’il nous a accordé, Dave Brahi, instructeur de l’Aïkido et fondateur de Mugaijuku, une école privée de l’Aïkido au Bénin, nous parle de cet art martial qu’il est en train d’implanter au Bénin. Il a profité pour lever un coin de voile sur la formation qu’il a organisée la semaine écoulée à Cotonou.

Bonjour Dave Brahi, dites-nous, c’est quoi le Aïkido?

L’Aïkido littéralement, peut-être défini comme la voie de l’harmonisation des énergies. C’est un art martial d’origine japonaise foncièrement défensif, créé par Ueshiba Morihei (1883 – 1969). Encore appelé O’Sensei, il est influencé et inspiré des grands maitres d’arts martiaux et courants religieux ou philosophiques de la période. Il incarne des valeurs modernes telles que la paix, la fraternité, l’harmonie…etc. Au plan international, l’acteur de cinéma Steaven Segal a été un grand acteur de la promotion de l’Aïkido

Quelle est l’historique de cette discipline ?

Comme la plupart des arts martiaux, l’Aïkido est l’héritier des arts martiaux développés durant les périodes de guerre. Il fut modifié lors des périodes de paix et de la disparition de la classe des Samouraïs. Morihei Ueshiba était un fervent pratiquant des religions japonaises. Il avait une expérience réelle de la guerre. Il participa entre autres, à la guerre russo-japonaise, et nombre de ses élèves moururent durant la seconde guerre mondiale. Son parcours emblématique d’une authentique réalisation spirituelle, passant de techniques guerrières visant à tuer rapidement un adversaire, à un art visant l’accomplissement de l’être humain, le conduisit à recevoir la révélation de nouvelles techniques martiales, et à devoir nous transmettre l’«art de paix », dont le but serait d’améliorer l’Homme, d’un point de vue physique mais surtout comportemental (tolérance et paix) et spirituel.

Depuis quand cette discipline sportive est au Bénin?

L’Aïkido aurait été introduit au Bénin par le Maitre Théophile Dagba. En 2009, avec l’arrivée de Maitre Cyr M’Boule (congolais) pour un séjour académique, la pratique a été sensiblement boostée. Maitre Roland Chognika et Maitre Alioune Traoré (Malien) sont venus renforcer l’enseignement de l’art. Par la suite, j’ai rejoint l’équipe des formateurs de l’Aïkido au Benin. Actuellement,trois clubs sont actifs à Cotonou, un à Parakou. D’autres clubs sont en phase de création à Cotonou et environs et aussi à Porto Novo.

Vous aviez organisé la semaine écoulée,un stage de formation. Parlez-nous-en?

Le Stage international de l’Aïkido de juin 2016 est le troisième que Mugaijuku organise à Cotonou. Le stage a eu lieu à la salle polyvalente de Bluezone (Zongo) les 7, 8 et 9 juin 2016 de 19h00 à 22h00. Il a été dirigé par Maitre Hiroshi Fujioka Shihan (6e dan Aikikai), expert et enseignant professionnel de l’aïkido ; élève du Grand Maitre Suganuma et vient du Japon (Fukuoka). Il était accompagné du Maitre Omer Lusky, (3e dan Aikikai), instructeur Principal et fondateur de Shofukan, école d’Aïkido basée à Berlin (Allemand)…Des délégations du Niger, du Togo, de la Côte-d’Ivoire, du Mali étaient présentes. Ces stages en Aïkido sont d’autant plus importants qu’ils animent le cursus du pratiquant. Ce stage a été l’occasion d’apprendre et de communier autour de l’Aïkido. Ce fut l’occasion d’éprouver le niveau des pratiquants mais aussi des instructeurs, et de juger le niveau de l’Aïkido béninois en général. Nous espérons que les participants vont sortir de ce stage, encore plus riches techniquement avec un niveau rehaussé. Nous espérons que ce stage a été un pas fructueux dans la promotion de l’Aïkido au Bénin.

A.F.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE