Entretien avec le coach de l’AS Police de Cotonou : «L’objectif est...

Entretien avec le coach de l’AS Police de Cotonou : «L’objectif est le maintien de mon équipe dans le groupe des Play Off», dixit Urbain Honfo

0
PARTAGER

Après un début en demi-teinte avec son club, en championnat de transition de football béninois, saison 2015-2016, le nouveau patron du staff technique du club paramilitaire, AS Police, Urbain Honfo, entend batailler dur pour atteindre l’objectif qui lui est assigné. Dans cet entretien, il dévoile les ambitions de son club et décortique avec son regard de technicien, la dernière prestation des Ecureuils du Bénin contre le Soudan du Sud.

Bonjour coach, comment se porte l’AS Police?

J’avoue qu’actuellement, l’AS Police ne se porte pas bien et est dernier de sa poule dans le championnat de transition. L’équipe est complètement décimée avec le départ des cadres. Donc pour l’heure, je suis en train de faire une reconstruction de l’équipe avec de nouveaux joueurs. Mais j’ai espoir qu’avec le travail abattu par le staff technique, les résultats seront meilleurs d’ici les journées à venir.

Quels sont les objectifs de l’As Police en participant au championnat de transition ?

L’objectif, c’est le maintien de mon équipe dans le groupe des Play Off. Nous sommes dans un groupe A très relevé avec de très bonnes équipes. Il va donc falloir nous battre pour aller le plus loin possible. Cependant, je suis optimiste car avec beaucoup de volonté et d’abnégation l’objectif sera atteint.

Quelle lecture technique faites-vous de la dernière rencontre du Bénin contre le Soudan du Sud ?

Concernant les Ecureuils, je pense qu’ils font une bonne campagne en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations en restant invaincus. La seule fausse note est ce nul concédé contre le Mali ici à Cotonou. Ce qui les oblige à aller s’imposer à Bamako lors de la dernière journée pour espérer se qualifier pour la Can 2017.

Si vous étiez à la tête du team national, que changeriez-vous pour apporter plus de confiance sur la ligne défensive ?

Les changements permanents observés en défense ne permettent pas une stabilité mais ce n’est pas la faute au sélectionneur parce qu’il faut faire avec des blessés et des suspendus. De plus, le travail défensif doit être l’affaire de toute l’équipe y compris les attaquants mais malheureusement nos attaquants ne défendent pas assez après la perte du ballon. Ce qui pèse aussi énormément sur la défense.

Comment entrevoyez-vous la suite des Ecureuils dans ces éliminatoires de la CAN 2017 ?

Pour ma part, je pense qu’il faut aller chercher un résultat au Mali pour une probable qualification.

Un mot pour conclure cet entretien

Je vous remercie pour cette opportunité que vous m’offrez et je rassure les supporters de l’AS Police que mon staff et moi ferons tout ce qui est possible pour maintenir notre club en Ligue1. Quant aux Ecureuils, je leur souhaite bonne chance pour les deux journées à venir contre la Guinée Equatoriale et le Mali.

D.T. et A.F.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE