En quête d’un ticket pour les Jo de Rio 2016 : Privel...

En quête d’un ticket pour les Jo de Rio 2016 : Privel Hinkati met les bouchés doubles pour la qualification

0
PARTAGER

Qui veut aller loin ménage sa monture, dit-on. C’est dans cette optique que l’athlète béninois en aviron affûte ses armes pour arracher sa qualification. Les yeux rivés sur les berges de Rio de Janeiro, l’avironneur franco-béninois se prépare activement pour l’une des compétitions sportives les plus convoitées au monde. C’est pourquoi en prélude aux qualifications pour les championnats de France bateaux courts qui auront lieux dans les tout prochains jours à Mantes la Jolie, Privel Hinkati a occupé la 2e place dans une compétition dite ‘’contre la montre’’. Avec un chrono de 24min28s, il a avalé les 6km en skiff à 1’6″ du premier Philippe Mangot de Rouen (24min26s). Cette course, qui a réuni dimanche 6 mars 2016 sur le canal de Caen, tous les avionneurs du Nord-ouest de la France, constitue un test grandeur nature pour les prochaines joutes, pour lesquelles le Béninois s’active ardemment. Pour sa première sortie de cette saison, Privel Hinkati se dit très confiant quant à la suite à donner à sa préparation. Toutefois, il reste conscient de l’enjeu qui l’attend et pense « confirmer avec plus de concurrence » lors du prochain championnat de France. Une bonne performance à cette compétition statutaire de la Fédération française d’aviron et le rameur béninois pourrait composter son billet pour Rio 2016.Rappelons que le Béninois Privel Hinkati (26 ans) comptait sur le dernier championnat d’Afrique d’aviron pour valider son ticket de participation aux prochains Jeux olympiques de Rio 2016. Illusion. Puisqu’il s’est contenté de la 7è place qui, du coup, l’a éloigné de son objectif. Mais le Béninois ne baisse pas les bras.  Car à l’entendre, il a encore des chances de se retrouver à Rio de Janeiro. «J’ai encore une chance. Il existe des places…pour les Jo auxquels je peux postuler», va se rassurer Privel Hinkati.  

A.F.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE