Edition 2016 de la Jif au Ministère des sports : Oswald Homeky,...

Edition 2016 de la Jif au Ministère des sports : Oswald Homeky, pour l’amélioration des conditions de travail des femmes

0
PARTAGER

Le pavillon du Hall des arts, loisirs et sports (Hals) de Cotonou, a servi de cadre, vendredi 15 avril 2016, à la  célébration de la Journée internationale de la femme (Jif) au Ministère des sports. Occasion pour le nouveau ministre Oswald Homeky de s’approprier les difficultés des femmes sous tutelle et de s’engager dans l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.  

La communauté internationale célèbre tous les 8 mars de chaque année, la Journée internationale de la femme (Jif). Au Bénin, les manifestations ont été reportées à une date ultérieure, ceci, à cause de la tenue de l’élection présidentielle. Mais  ce  décalage n’a nullement émoussé l’ardeur des femmes, en particulier, celles du Ministère des sports. Elles ont, en effet,dans la  journée du vendredi 15 avril 2016, commémoré ce jour. C’était pour elles, une manière de festoyer, mais surtout d’échanger sur leurs conditions de vie et de travail. Deux communications en rapport à leur vie professionnelle ont meublé les manifestations. Elles ont été animées par Colombe Agueh et Aubierge Dossou-Gouin et portaient sur le thème «Planète 50/50 d’ici 2030 : Franchissons le pas pour l’égalité des sexes ». Une thématique retenue sur le plan international. Par ailleurs, Fidèle  Akpamoli  et Boucharatou Moussa ont présenté la communication sur «Comment concilier la vie professionnelle et la vie de foyer ?». Tout ceci, sous le regard attentif du patron des Sports,Oswald Homeky. Ce dernier s’est dit heureux de partager ce moment d’allégresse avec les femmes du Ministère dont il a la charge. Le ministre s’est également réjoui des thèmes abordés. A l’en croire, au-delà des discours, il faut traduire en acte, tout ce qui se dit. Pour lui, la parité doit être prônée. Toute chose qui, selon son propos, passe par le respect et la considération à l’égard de la gent féminine. Pour  finir, Oswald Homeky s’est voulu rassurant. «Je m’engage pour que vos conditions s’améliorent…c’est un nouveau départ pour l’homme et pour la femme», a-t-il  laissé entendre. Par ailleurs, il a promis que pour l’édition 2017, la performance des femmes sera aussi célébrée afin de donner un cachet spécial à la célébration.

Abdul Fataï SANNI

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE