Congrès électif de la Fbf du 10 juin dernier : La clarification...

Congrès électif de la Fbf du 10 juin dernier : La clarification d’Oswald Homéky

0
PARTAGER

24 heures après la tenue du congrès électif de la Fédération béninoise de football (Fbf), le patron des sports Oswald Homeky est monté au créneau, samedi 11 juin 2016 pour apporter des clarifications. Selon ses dires, « le Ministère des sports n’a pas bravé la décision de justice et n’a pas cautionné l’organisation de cette assemblée générale». Une décision du Tribunal de première instance (Tpi) de Porto-Novo interdisant la tenue du Congrès électif dont la notification a été faite au Ministère des sports par voie d’huissier en fin d’après-midi du jeudi 9 juin 2016. Prenant acte de la décision, le Ministère, à en croire Homeky n’a délégué aucun cadre de son cabinet pour le représenter. «Les rumeurs faisant état de ce que monsieur Ali Yaro, Directeur des sports d’élite (Des), y était sont fausses. Ce dernier étant bel et bien resté dans son bureau », va-t-il démentir. Quant à la présence des forces de sécurité sur les lieux, Oswald Homeky affirme qu’ «elles étaient  dans leur rôle et n’avaient reçu aucune consigne pour empêcher les bénéficiaires de  l’ordonnance du juge de la notifier aux organisateurs de l’Ag ». «Il ne revient pas au gouvernement de notifier une décision de justice à des membres d’une association autonome mais d’en garantir l’exécution à la demande des bénéficiaires», va préciser Homeky avant d’ajouter : «il revient au requérant de recourir à la force publique pour faire respecter la mesure de suspension et non au gouvernement de se substituer aux bénéficiaires». Par ailleurs, Oswald Homeky conclut que « la confrontation des constats d’huissiers et le débat juridique qui découlent de cette situation inédite situeront les uns et les autres sur la légalité ou non de l’Assemblée élective du vendredi dernier et la légitimité du bureau élu ».

A.F.S.

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE