Congrès de la FBF : Le Ministre Oswald Homéky défend le gouvernement

Congrès de la FBF : Le Ministre Oswald Homéky défend le gouvernement

1
PARTAGER

Le Ministre des sports Oswald Homéky s’est expliqué ce samedi à son cabinet devant la presse au sujet de la crise que traverse le football au Bénin. Le ministre des sports tenait à expliquer à l’opinion publique, la position du gouvernement après l’assemblée générale élective tenue hier malgré son interdiction.

« …Le ministère n’a pas bravé la décision de justice et n’a pas cautionné l’organisation de cette assemblée… » s’est défendu le ministre Homecky lors de la conférence de presse. Sans sortir des arguments convaincants, il a rappelé combien de fois il a essayé de réconcilier les différents protagonistes sans succès et les circonstances qui ont favorisé la tenue de l’assemblée générale malgré son interdiction  » …Dans une lettre nous invitant à prononcer un discours d’ouverture des travaux, nous avons été informés de la décision du Comité de normalisation (CONOR) de tenir l’Assemblée générale élective pour le vendredi 10 juin 2016 au palais des congrès à Cotonou.

Par la suite nous avons été informés de ce qu’une nouvelle décision du Tribunal de porto-Novo suspendait la tenue de l’AG et avons immédiatement demandé à en avoir copie. Celle-ci nous a été notifié par voie d’huissier. Prenant acte de la décision, nous avons décidé de ne pas participer en personne aux travaux de l’AG élective et n’avons pas délégué aucun représentant « .

Pour ce qui est de la présence des forces de l’ordre sur les lieux, le Ministre des sports a fait savoir qu’ils étaient dans leur rôle et n’ont pas failli à leur mission sur toute la ligne. « … Quant à la présence des forces de l’ordre sur les lieux, elle ne saurait être interprétée comme une complicité du gouvernement car ces dernières ont été sollicitées depuis plusieurs jours par les organisateurs pour la sécurisation de leur manifestation… » a-t-il expliqué avant de préciser qu’il ne revient pas au gouvernement de notifier une décision de justice à des membres d’une association autonome mais d’en garantir l’exécution à la demande des bénéficiaires. Dans le cas d’espèce et comme mentionné dans l’ordonnance du juge, il revient au requérant de recourir à la force publique pour faire respecter la mesure de suspension, et non au gouvernement de substituer au bénéficiaire.

Par ailleurs, précise t-il, la confrontation des constats d’huissiers et le débat juridique qui découlent de cette situation inédite situeront les uns et les autres sur la légalité de l’Assemblée élective du vendredi dernier et la légitimité du bureau élu. Mais en attendant, le ministre des sports exhorte le public à aller soutenir la sélection nationale demain au stade pour le match qui l’oppose son homologue de la Guinée Equatoriale dans le cadre de la 5éme journée des éliminatoires de la Can 2017.

Marcel H.

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. ce n’est pas une élection présidentielle mais plutôt un holdop car comment pouvais je comprendre que pour quelqu’un qui au départ ne connaissais pas le résultat des urnes pouvais tout de suite après sorti un livre soit disant que c’est son programme de route je ne sais pour aller ou…..il n’a lui seul joueur les championnats et porté haut le football beninois c’est du pipo et de la mafia de fifa. en tout cas attendons de voir****?

LAISSER UN COMMENTAIRE