Christophe Aifimi au sujet du tournoi de l’Uemoa : «Nous ferons tout...

Christophe Aifimi au sujet du tournoi de l’Uemoa : «Nous ferons tout pour ramener cette joie au peuple béninois »

0
PARTAGER

Dans le cadre de la participation du Bénin à la 7e édition du tournoi de l’Uemoa, le gardien de but, l’international béninois de l’As Tanda de la Côte-d’Ivoire,Christophe Aifimi a accordé une interview au terme de la séance d’entraînement du mardi 22 novembre 2016. A l’en croire, l’objectif est clair : ramener la joie au peuple béninois.

Vous avez rejoint le groupe, il y a quelques jours. Dites-nous d’entrée, quelle est l’ambiance qui y règne?

Merci. Juste vous dire qu’il y a une très bonne ambiance dans le groupe. Il n’y a que la joie qui anime les joueurs surtout la motivation.

Vous êtes souvent appelé en équipe A. cette fois-ci, c’est pour épauler l’équipe locale. Qu’est-ce que vous promettez au peuple béninois ?

Mais non, pas épauler ! Je viens toujours ici. Je viens pour jouer, pour apporter ma contribution au groupe. C’est un groupe qui est déjà en place avant que nous n’arrivions. Nous sommes donc là pour former un bon bloc pour faire un bon tournoi.

Le Bénin doit affronter la Guinée Bissau, le Sénégal, et le Burkina-Faso. Vous pensez que la victoire est possible dans ce groupe ?

C’est un groupe difficile. Dans ces équipes, deux vont en profiter pour préparer la Can 2017. Du coup, il y aura cette envie de faire un bon truc au Togo. Nous devons être là au moment opportun pour en profiter et revenir avec la joie au bercail.

Quel est votre état d’esprit à quelques heures du départ pour Lomé ?

Mon état d’esprit… c’est le même état d’esprit qui nous anime tous pour la compétition. Nous allons jouer pour faire du bon résultat. Nous sommes là pour le résultat final.

A quelques jours du départ, vous rassurez que tout se passe très bien ?

Oui, le groupe joue bien. L’encadrement est bien. Avec le travail dans  le sérieux, dans la joie, et puis on a besoin du soutien du peuple béninois pour pouvoir faire un bon tournoi.

Justement, un mot à endroit de ce peuple pour clore cet entretien…

Il faut dire que ce n’est pas facile. Nous ferons tout pour ramener cette joie au peuple béninois. Et à lui de toujours nous soutenir comme il sait le faire.    

Transcription : A.F.S.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE