Championnat national de transition de football: Les équipes qualifiées pour le play-off...

Championnat national de transition de football: Les équipes qualifiées pour le play-off officiellement connues

0
PARTAGER

Commencé le 2 mars dernier à Natitingou, sous le signe des incertitudes, la première phase du championnat national de transition de football a connu son épilogue le week-end écoulé, avec diverses fortunes pour les différentes équipes engagées. Au détour d’un entretien, le président de la Ligue de football du Bénin, Quentin Didavi, après avoir fait un premier point, lève un coin de voile sur la suite de cette compétition. Il a ensuite lancé un appel aux acteurs au sujet de la sanction provisoire qui pèse actuellement sur le football béninois.

Au total, 14 équipes en 1ère division, 13 en 2e division et 6 en 3edivision se sont engagées pour le championnat national de transition dont la première phase s’est achevée dimanche 15 mai dernier. Si les équipes de la Ligue 1 et de la Ligue 2 ont évolué en deux poules, celles de la Ligue 3 ont eu droit à un championnat linéaire.

Tonnerre et Asos relégués en Ligue 2

En Ligue 1, c’est l’Aspac qui a pris la première place dans la poule A avec 24 points +6. Il est suivi des Buffles FC de Parakou qui totalisent 23 points +5; de l’Energie FC de la SBEE, 19 points +6 et du Mogas 90 qui a réuni 17 points +0. Ce sont ces quatre équipes qui sont qualifiées pour la deuxième phase appelée play-off. Quant à la lanterne rouge de cette poule A, l’As Tonnerre de Bohicon (07 points -10) est automatiquement reléguée en deuxième division. Dans la poule B, c’est l’USS Kraké qui a dominé la première phase du championnat avec 25 points +18. Elle est suivie de la Jeunesse athlétique de Cotonou (JAC) qui compte 22 points +4, de ESAE, ancien Adjobi, 3e avec 20 points +3 et Ayéma FC, 4e avec 14 points -4. Au niveau de la poule B, l’Asos de Porto-Novo (07 points -10) est relégué en division inférieure.

Eternel FC et Tanekas FC relégués en Ligue 3

L’As VO en Ligue 2, n’a pas fait de détails dans la poule A. En 14 journées, cette formation n’a perdu aucun match, remportant 12 et faisant 2 matches nuls. Avec un total de 32 points +17, elle a devancé de très loin l’As Cotonou (21 points +10); la Jeunesse sportive de Pobè (19 points +5) et les Etudiants de l’Université d’Abomey-Calavi (16 points -4). Dans la poule B, Espoir de Savalou a mené les débats avec à son actif 7 victoires, 2 nuls et 1 défaite pour un total de 23 points +13. Les Cavaliers de Nikki arrivent en 2e place avec 14 points +0; suivent Dadjè FC et l’As Tado respectivement troisième et quatrième avec 13 points +2 et 11 points -3. Eternel FC et Tanekas FC, respectivement dans la poule A et la poule B, sont relégués en troisième division.

Delta FC de Glazoué monte en Ligue 2

Animé par 6 équipes, le championnat de la Ligue 3 a été remporté par Delta FC de Glazoué. Sur l’ensemble des journées, il a enregistré 6 victoires, 2 nuls et 2 défaites avec 20 points +10 à leur compteur. Il évoluera donc en 2e division la saison prochaine. En Ligue 3, au regard du nombre d’équipes, aucun club n’est relégué en championnat amateur.

La suite du championnat

Après cette première phase, le président de la Ligue de football du Bénin prévoit le démarrage de la deuxième pour le 22 juin prochain, en ce qui concerne la Ligue 1. Selon les explications de Quentin Didavi, les quatre meilleures équipes de chaque poule sont qualifiées pour prendre part à ce dernier tour. «Les équipes qualifiées de la poule A affronteront celles de la poule B. Les équipes de la même poule n’auront pas à se rencontrer», a-t-il laissé entendre, tout en comptant sur le ministre des Sports Oswald Homéky, pour avoir le financement nécessaire pour la suite de la compétition. A l’issue de cette phase, l’équipe arrivée en tête sera sacrée championne et pourra représenter le Bénin à la Ligue africaine des champions de football.

Les grandes assurances

Dans son intervention, le président de la Ligue a rassuré tous les présidents de clubs par rapport à la subvention qui leur avait été promise. En effet, le Conor avait prévu respectivement 8 000 000, 6 000 000 et 4 000 000 F CFA aux clubs de 1ère, 2e et 3e divisions. Des promesses qui n’ont pas été honorées. Quentin Didavi a alors appelé à l’indulgence des présidents de clubs.
S’agissant de la sanction infligée au Bénin par la Fifa, Quentin Didavi se désole. Il en appelle à la prise de conscience de tous les acteurs de la famille du football béninois afin que cette crise soit réglée et que la sanction soit levée le plus tôt possible.

Maurille GNASSOUNOU

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE