Championnat de la Ligue Atlantique/Littoral de Volley-ball : Yves Batcho dresse le...

Championnat de la Ligue Atlantique/Littoral de Volley-ball : Yves Batcho dresse le bilan de la compétition

1
PARTAGER

Dans un entretien exclusif qu’il nous accordé, Yves Batcho, président de la Ligue Atlantique/Littoral de Volley-ball a dressé le bilan du championnat départemental qui vient de connaitre son épilogue. Il a levé un coin de voile sur les activités qui attendent son bureau. Lisez-plutôt !!!

Quel bilan peut-on faire au terme  du championnat départemental Atlantique/Littoral de volley-ball ?

Merci pour l’opportunité que vous nous offrez pour présenter le bilan de la saison. Mais d’abord, il faut souligner qu’au plan national, nous sommes la Ligue qui organise régulièrement les compétitions mais aussi, nous sommes une Ligue qui finit à temps son championnat. On finit le championnat, on fait le rapport qu’on renvoit à la Fédération pour qu’elle puisse programmer le championnat national. Ceci pour permettre aux clubs d’aller se préparer pour la phase nationale. Ainsi, au terme du championnat de la Ligue Atlantique-Littoral, en tête du classement, on a au niveau des dames, l’équipe de l’Uac volley-ball club. Au niveau des hommes, c’est Finances volley-ball club. Le reste, c’est à la Fédération de définir le nombre d’équipes qu’on doit envoyer. Si la Fédération dit que c’est une équipe par catégorie, on en verra une en Hommes et une en dames. Si elle sollicite deux équipes, en hommes, il aura au niveau des hommes Finances Vbc et Uac Vbc et au niveau des dames, Uac et Allada ou Vesos.

Comment appréciez-vous le niveau du championnat ?

Il faut dire que le niveau a régulièrement évolué depuis que nous sommes arrivés. Mais, on a tout  de même un problème. Le nombre de clubs, quand on est arrivé à un peu chuter. C’est normal. Gérer une équipe, ce sont les moyens. Vous savez que le pays a traversé un moment difficile. Tous ceux qui avaient envie ou qui le faisaient ont eu de difficultés. Nous espérons que d’ici l’année prochaine, que tout cela va se corriger. Le niveau des équipes, c’est au niveau du championnat national qu’on va l’évaluer. Vous voyez, c’est Finances Vbc qui est premier au niveau départemental et il peut arriver qu’au niveau national que l’équipe soit dernière. Mais tel que le travail a été fait ici, nous espérons fortement que nos équipes, depuis que nous sommes là, ont toujours été dans le carré d’as et nous espérons qu’elles le seront toujours. L’année dernière, les équipes de l’Atlantique et du Littoral ont terminé deuxième et troisième. Nous espérons que cette année, elles seront premières.

Quelle sera la suite à donner à vos activités ?

Nous avons actuellement en préparation, la Coupe de l’Indépendance. Mais ça va être inter-Ligue entre la Ligue Atlantique/Littoral et celle de l’Ouémé-Plateau. Pour les éliminatoires, ça va se jouer en linéaire. On va dégager une équipe au niveau de la Ligue Atlantique-Littoral et une autre qui sera de l’Ouémé-Plateau pour jouer la finale le jour de l’indépendance à Porto-Novo ou Cotonou. Cela dépendra du lieu où la fête aura lieu. C’est l’activité à chaud qu’on est en train de préparer. Après, il aura les juniors qui vont entamer leur championnat au niveau de la Ligue pour dégager une équipe départementale junior qui ira à la phase nationale. Il y aura aussi de petits tournois par-ci et par-là que nous allons organiser. Nous, on n’a pas de temps mort. Il y a toujours quelqu’un qui a une volonté d’organiser quelque chose jusqu’à ce que la prochaine saison ne démarre.

Un mot pour clore cet entretien…

Pour clore cet entretien, je voudrais d’abord beaucoup vous remercier pour avoir de loin perçu les efforts qui sont fournis au niveau de la Ligue. C’est toujours un plaisir d’avoir les amis de la presse qui vous accompagnent. C’est le meilleur relai qu’on peut avoir. Merci pour cette démarche. Je serai ouvert à chaque fois que vous nous ferez signe. Un mot à l’endroit de ceux qui aspirent au volley-ball, je leur dirai que la porte est ouverte.  Dans l’Atlantique et le Littoral, il y a beaucoup de clubs qui veulent recruter. Si c’est des joueurs confirmés, ils vont trouver leur part. Si ce sont des jeunes qui veulent apprendre, il y a toujours des occasions. Samedi et dimanche, il a toujours un terrain où il y a de l’animation. Donc, nous invitons tous les aspirants. Je vous remercie.            

Propos recueilli par : Abdul Fataï SANNI


Matin Libre

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE