Affaires Ollé-Nicolle et non-tenue de l’Ag élective : Ça se complique pour...

Affaires Ollé-Nicolle et non-tenue de l’Ag élective : Ça se complique pour le foot béninois

5
PARTAGER

Par deux fois, la Fédération internationale de football associations (Fifa) a demandé à la Fédération béninoise de football d’organiser l’Assemblée générale élective devant installer le nouveau comité exécutif. Par deux fois, les recommandations de la Fifa n’ont pas été suivies. La cause, une décision de justice qui interdit la tenue de ladite Assemblée générale élective. Alors, la Fifa a suspendu, lors de son dernier congrès, le football béninois de toutes ses activités. Depuis quelques jours, le ministre des sports béninois tente par tous les moyens de taire les dissensions afin que les Ecureuils jouent leur match de qualification pour la Can 2017 dimanche prochain. A cet effet, le ministre Oswald Homéky a organisé une séance de travail hier en présence des trois parties en conflit. Et pendant que ce dossier est toujours en suspens, voilà que tombe au mauvais moment l’affaire Didier Ollé-Nicolle. Ce dossier fait également planer une disqualification du football béninois des compétitions statutaires de la Fifa et de la Caf. En tout cas, c’est ce que révèle cet article de l’Equipe. Lire l’article.

FIFA : le Bénin risque l’exclusion des compétitions dans l’affaire Ollé-Nicolle

Le Bénin pourrait être exclu des éliminatoires de la CAN et du Mondial 2018 si sa fédération n’indemnise pas l’ancien sélectionneur, Didier Ollé-Nicolle. Sélectionneur éphémère du Bénin (mai-novembre 2014), Didier Ollé-Nicolle, 54 ans, ex-coach de l’OGC Nice, a fait condamner la fédération du pays africain par la commission du statut du joueur de la FIFA pour rupture abusive de contrat. La fédération est condamnée à lui régler sous trente jours le solde des deux ans de contrat pour lesquels il s’était engagé, faute de quoi la commission disciplinaire de la FIFA sera saisie et pourra prononcer des sanctions pouvant aller jusqu’à l’exclusion de la sélection de l’ex-Parisien Stéphane Sessegnon des éliminatoires de la CAN 2017 et du Mondial 2018. La décision a été arrêtée le 26 avril et communiquée aux parties il y a quelques jours.

L’Equipe.fr

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

5 COMMENTAIRES

  1. mr le ministre le Bnin n’est pour les trois quipes qui dfendent leurs affaires de trafic extrieures. sauver notre pays pour cette qualification si possible les suspendre et mettre une nvelle quipe neutre

  2. Pour avoir mis le football beninois dans cette situation incongrue vers une possible disqualification de notre fédération nationale par la FIFA, je n’ose pas croire que nos dirigeants sportifs puissent commettre un péché aussi cruel de pouvoir priver LA JEUNESSE, les pauvres de s’affirmer …Comment comprendre cela quand on sait que ces mêmes dirigeants sportifs ont des enfants …POUR L’AMOUR DE VOS ENFANTS, FAITES QUELQUE CHOSE POUR SAUVER LA SÉCURITÉ, L’EMPLOI, L’AMOUR DU BEAU, L’HONNEUR DE LA PATRIE… et c’est tout ça qui fait le football pour ne pas dire LE SPORT DANS UNE NATION qui se respecte!

  3. cessez ces amalgames. la fifa a sanctionn et c’est tout le ministre n’est reponsable de la suspension. prions pour que le gouvernement du prsident Patrice Talon arrive convaincre la soit disant fifa.

LAISSER UN COMMENTAIRE