A peine installé dans ses nouvelles fonctions : Le ministre des Sports...

A peine installé dans ses nouvelles fonctions : Le ministre des Sports prend contact avec les sports de main

2
PARTAGER

A peine installé dans ses nouvelles attributions que le ministre des Sports se met à la tâche. Pour cause, le week-end écoulé a été mouvementé en activité sportive. Occasion pour le nouveau patron du département des sports Oswald Homeky  de prendre contact avec des sports de mains qui étaient en compétition.

Accompagné d’une forte délégation notamment le Conseiller technique au sport, le Directeur des sports d’élite, le président du  Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb), le nouveau ministre des sports, Oswald Homeky a sillonné trois aires de jeu. D’abord, au Hall des arts, loisirs et sports de Cotonou, il a procédé à l’ouverture du championnat national de basket-ball, saison 2015-2016. Ensuite, il a mis le cap sur l’Unafrica de Cotonou pour encourager les volleyeurs qui prenaient part au championnat départemental de la Ligue Atlantique-Littoral de la discipline. Et pour clore son périple, il a été du côté du stade de l’Amitié Mathieu Kérékou où se déroulait le lancement du championnat zonal de handball. Par cet acte inattendu, le ministre Oswald Homeky donne un signal fort au public sportif béninois et au monde du sport. A l’entendre, il est là pour toutes les disciplines sportives. Il a promis une gestion équitable des disciplines et a tenu à rappeler qu’avec le concept ‘’Nouveau Départ’’, il n’aura plus de sport roi. Pour lui, toutes les disciplines sportives seront traitées au même pied d’égalité. «Je m’engage à donner les mêmes chances à toutes les disciplines sportives. Même la discipline considérée comme roi a besoin d’être bien encadrée pour mieux vivre », va déclarer Oswald Homeky.Un engagement solennel qui devrait être salué par tous. Voilà qui devrait cependant rassurer les Fédérations dites ‘’délaissées’’. Mais entre la parole et les actes, il y a un fossé, attendons donc de voir pour en tirer les conclusions.

Abdul FataïSANNI

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE