3e édition du Championnat ouest-africain de Wushu : L’équipe béninoise toujours sans...

3e édition du Championnat ouest-africain de Wushu : L’équipe béninoise toujours sans accompagnement

0
PARTAGER

Du 23 au 28 août 2016, la capitale togolaise (Lomé) va abriter la 3e édition du Championnat ouest-africain de wushu. Une compétition qui va réunir une dizaine de pays que sont le Benin, le Burkina Faso, la Côte-d'Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Togo. Un rendez-vous qui ne sera pas une mince affaire pour le Bénin dont la sélection nationale est confrontée à d’énormes difficultés quant au bon déroulement de sa préparation. Pourtant, le Bénin a occupé la première place lors de la dernière édition en 2008 à Cotonou. Mais à cette allure, la sélection nationale de wushu risque de faire piètre prestation si rien ne change dans les heures à suivre. «Nous souhaiterions garder notre rang mais malgré toute notre volonté, la détermination des athlètes et l'engagement des encadreurs, sans moyens je crains le pire», se désole un membre de la Fédération béninoise de wushu qui exhorte par ailleurs les autorités à jouer leur partition. «Nous pouvons bien émerger dans d'autres disciplines », a-t-il souligné avant de conclure : «Personnellement, je ne veux plus avoir l'impression qu'il n’y a que le football qui est considéré comme sport à pousser, peu importe le prix».

Une dizaine d’athlètes attendus à Lomé ?

Si tout va bien, la sélection nationale du Bénin se déplacera à Lomé avec une dizaine de pratiquants. Mais cela dépendra du moyen financier que le Ministère des sports mettra à disposition de la Fédération béninoise de wushu pour maximiser les chances du Bénin. «...Les athlètes seront probablement une dizaine, selon les moyens », va affirmer le membre de la Fédération. Ainsi, en Taolu, on trouvera  Fabrice Noudofinin et Odilon Agbadjahounto. Dans la compétition Sanda, le Bénin sera certainement représenté par Rodrigue Koto, Mathieu Djissou et Ézéchiel Adandé. Sur ce, le Ministère des sports est interpelé pour apporter son soutien à l’équipe béninoise afin de galvaniser les ambassadeurs béninois comme ce fut le cas pour les Ecureuils cadets.

A.F.S.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE