2e édition du gala de boxe dénommé ‘’Uppercut’ : La touche particulière...

2e édition du gala de boxe dénommé ‘’Uppercut’ : La touche particulière du promoteur Claude Balogoun

0
PARTAGER

Redorer le blason pour un nouveau départ de la boxe béninoise. Tel est l’objectif du fils de l’ancien boxeur béninois Barthélémy Adoukonou, Edgard Adoukonou initiateur du tournoi ‘’Uppercut’’. Ce dernier compte réunir plusieurs pugilistes autour d’un même ring. Et ce sera l’esplanade intérieure du stade de l’Amitié Mathieu Kérékouqui va abriter dimanche 17 juillet 2016, la 2e édition du gala de boxe dénommé «Uppercut».Cet événement aura lieu grâce à l’implication personnelle du promoteur Claude Balogoun. Plus connu dans le milieu artistique et culturel, Claude Balogoun compte donc aider le noble art béninois à sortir de ses cendres. Ce qui justifie son accompagnement à ce gala de boxe.   

Comment est-il arrivé dans la boxe ?

Selon les explications d’Edgard Adoukonou, Claude Balogoun, par le passé, était un amoureux du noble art. Il suivait les combats de Soweto qu’il connaissait à Zongo. Il le voyait s’entraîner matin, midi et soir. C’est d’ailleurs son style qui l’a le plus touché. Il (Balogoun) s’est dit que c’est quelque chose qu’il pourrait à la longue accompagner.

Un homme de la culture qui œuvre dans la boxe

Il a, en effet, décidé de récupérer deux jeunes pugilistes qu’il est en train de manager. En occurrence, Jean Koffi alias « allumer le feu » qui a pratiquement le même style de combat que le défunt «Soweto», avec une palette impressionnante de gestes techniques. C’est cela qui l’a  plus sidéré. Il y a également le jeune Raoul Adjaho qu’il a récupéré. Edgard Adoukonou se dit surpris quand Claude Balogoun dévoilait par mal de choses sur les termes techniques en matière de boxe. Pour lui, Claude Balogoun est en train de mettre les moyens nécessaires pour que la population de Cotonou et ses environs assistent au tout premier gala de boxe sur l’ère du régime du Nouveau départ. «Si le gala du 17 juillet 2016 aura lieu, c’est grâce à ce monsieur-là, que je tiens à remercier » a précisé Edgard Adoukonou.

A.F.S.


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE