13ème tour cycliste international du Bénin Prêt… partez! La course démarre ce...

13ème tour cycliste international du Bénin Prêt… partez! La course démarre ce mardi – L’incontestable signature de Francis Ducreux

0
PARTAGER

Le 13ème Tour cycliste international du Bénin démarre dans la matinée de ce mardi 10 mai 2016 pour prendre fin le 15 du même mois.

Comme pour les éditions précédentes, le Tour de cette année connaîtra la participation active des partenaires traditionnels comme la SOBEBRA, les Hôtels Novotel et Ibis avec l’arrivée d’un grand sponsor pour cette édition : le Groupe Canal +. Les différentes équipes participantes sont déjà prêtes pour faire dudit Tour, une fête.
Neuf pays, une dizaine d’équipes, trois courses en ligne, deux critériums avec à l’arrivée le Maillot jaune griffé SOBEBRA à travers sa marque Castel Beer. C’est de façon précise, la quintessence de la treizième édition du Tour cycliste international du Bénin. En prélude à ce tour qui débute ce mardi 10 mai 2016, la Fédération Béninoise de Cyclisme (FBC), en collaboration avec SPORTPUB International a organisé dans la soirée de mercredi dernier une conférence de presse afin d’informer les professionnels des médias qui, à leur tour, informerons les populations pour une meilleure visibilité de la présente édition.
Pour Rhétice DAGBA, président de la FBC et Directeur Général du Tour, « la présente édition du Tour a connu beaucoup de sponsors et de partenaires qu’on ne saura oublier sous aucun prétexte. Nous n’avons pas voulu accepter trop de monde, c’est-à-dire beaucoup d’équipes d’autres pays parce que nous voulons, pour cette édition, expérimenter la chose pour voir ce que cela pourrait donner, c’est donc pour ça que nous avons tout limité y compris le nombre de participants», a déclaré le président de la FBC, Rhétice DAGBA lors de la conférence de presse. Il a par ailleurs dévoilé les différentes étapes de cette course. Pour le Président de la FBC, les coureurs partirons de Parakou pour la première escale à Savè. Ensuite, ils quitteront Savè pour Bohicon et enfin le dernier sprint se déroulera de Bohicon à Ouidah où les coureurs et leurs équipes techniques séjourneront à Cotonou.
Les deux critériums se dérouleront à Cotonou et à Porto Novo. Le président Rhétice DAGBA a aussi précisé que les différentes villes où les coureurs doivent faire escale afin de reprendre la course en ligne, recevront des concerts des artistes de renom avec des animateurs de classe pour la fête. « Ces soirées festives sont assurées par nos partenaires et sponsors surtout la SOBEBRA et SOCAR Bénin pour des camions podiums », a précisé le président.
Avec un engagement inédit, le promoteur du Tour, Francis DUCREUX, accro du cyclisme africain en général et celui Béninois en particulier, s’est dit résolument dévoué pour la réussite de la présente édition du Tour cycliste international du Bénin. Une fin heureuse qui ne pourra pas être effective sans le bon vouloir des partenaires et surtout des sponsors. Et c’est fort de cela qu’il décerne un satisfecit à tous ces sponsors, les traditionnels, et surtout les nouveaux qui se sont ajoutés pour une édition plus éclatante et plus époustouflante. Pour M. DUCREUX, cette édition revêt d’un caractère spécial car elle sera retransmise sur les chaînes partenaires du Groupe Canal + qui a fait également son entrée dans l’arène des sponsors dudit Tour cycliste. « Une chose qui permettra au Bénin d’occuper les médias internationaux et surtout de se faire connaître davantage sur le plan du cyclisme. SUPORPUB international et moi-même ne ménagerons aucun effort pour la réussite de ladite Edition », a conclu Francis DUCREUX lors de cette rencontre avec les hommes des médias.
Dans le rang des sponsors, c’est à l’unanimité qu’ils reconnaissent les efforts de la FBC malgré les maigres moyens mis à sa disposition. Et au vu de ce constat, il faut impérativement l’accompagner à réussir ce pari annuel pour la gloire du cyclisme béninois.

Dans l’organisation des Tours cyclistes en Afrique noire : L’incontestable signature de Francis Ducreux – (Le cyclisme, un sport sans billet d’entrée)

Depuis bientôt trente ans, les pays de l’Afrique au sud du Sahara organisent des Tours cyclistes. Dans la réussite de ces compétitions, le nom, la signature incontestable du Français Francis Ducreux surnommé « Ducreux l’Africain ».

Après avoir raccroché avec le cyclisme professionnel qu’il a pratiqué en France son pays d’origine de 1968 à 1973, Francis Ducreux pose ses valises en Afrique noire dans les années 1980 au Sénégal, en Côte d’Ivoire et surtout au Burkina Faso aux glorieuses heures de la révolution sankariste. Passionné et amoureux de la petite reine, « Ducreux l’Africain » met son expérience et son expertise au service du vélo africain en lequel il croit malgré toutes les difficultés inhérentes à la pratique de cette discipline sportive.

Et commencent les Tours cyclistes en Afrique noire
Commence alors l’aventure du cyclisme africain pour ce Français qui finit par signer de la plus belle manière l’organisation des Tours de cyclisme en Afrique au sud du Sahara. Les Tours du Burkina Faso, du Togo, de la Boucle du coton au Burkina Faso, de Madagascar, du Bénin, du Ghana, du Mali, de la Guinée, de la Mauritanie, du Niger, de la Centrafrique et de la République Démocratique du Congo s’enchaînent sur le continent noir. Même si ceux de la Guinée Conakry, de la Mauritanie et de la Centrafrique sont suspendus pour diverses raisons.
Au Burkina Faso où il est, il crée pour le compte du Tour du Faso de 1986, le Maillot du meilleur grimpeur, le cyclisme qui est très vulgarisé mérite d’être encouragé. Une création hautement appréciée qui fait depuis la fierté du Tour car étant l’un des maillots les plus disputés quand bien même Ducreux a essuyé des railleries de la part de ceux qui voient que ce maillot est en inadéquation par rapport au relief plat du Burkina Faso. Sa contribution dans l’organisation des Tours cyclistes de concert avec les fédérations nationales de cyclisme est fort appréciée. Cela lui ouvre les portes des politiques et lui vaut des décorations faisant de lui, l’Européen le plus décoré en Afrique. Les différents pays où il a réussi à réveiller le goût de la pratique de la petite reine et l’engouement des plus jeunes lui ont permis de réaliser un parcours exceptionnel dans les Tours cyclistes. Quelques expériences éprouvantes cependant.

Des mauvais souvenirs
En parlant des Tours en Afrique noire « Ducreux l’Africain » se rappelle avec amertume le Tour de la Guinée Conakry suspendu pour l’instant comme si c’était hier : « Pour l’instant, le Tour cycliste de la Guinée est suspendu. Cette suspension tient à deux malheureux accidents enregistrés aux deux premiers Tours. Au premier tour, c’est un enfant qui a trouvé la mort écrasé par la caravane et au second, c’est un taxi fou qui a coupé un virage et en plus la tête d’un des coureurs. ». En République Islamique de Mauritanie par contre, c’est une aventure bizarre. « Figurez-vous que pour la première tentative, il y avait les vélos de course mais pas de coureurs cyclistes. Au cours de la deuxième tentative, j’ai eu les vélos et les coureurs mais ce qui est drôle, c’est que, les cyclistes ont disparu avec les vélos ». « Au temps de la crise centrafricaine, c’étaient les automitrailleuses qui assuraient la sécurité des coureurs et des Français particulièrement. Maintenant que les choses sont rentrées dans l’ordre et que le président élu est accepté par tout le monde j’ose croire que le Tour de la Centrafrique va reprendre avec toute la joie attendue. »

Les sponsors
Convaincu que sans sponsoring, les Tours cyclistes ne pourront s’effectuer vu le coût de leur organisation, Francis Ducreux s’emploie chaque année à s’offrir les accompagnements des sponsors qui croient en le cyclisme. Des sponsors qui prônent le développement du sport en général et du cyclisme en particulier. Pour le 13ème Tour cycliste du Bénin se profile une liste de sponsors dont la liste n’est pas close.

Francis DUCREUX, Promoteur du Tour
« Cette édition sera d’une certaine grandeur car le groupe Canal+ nous accompagne… »
« Je suis en Afrique, ça fait déjà des années et je suis au Bénin bien longtemps également. J’ai une passion débordante pour le cyclisme et ça ne me gêne aucunement de mourir même sur la terre africaine car c’est un continent que j’adore. Et c’est cette passion indescriptible qui fait que je suis toujours aux côtés de la Fédération Béninoise de Cyclisme (FBC) pour l’organisation des différentes éditions de ce tour.
C’est vrai que je m’étais retiré un moment mais cela n’avait pas émoussé mes ardeurs en ce qui concerne le cyclisme béninois. Je tiens également à remercier, au nom de SUPORPUB international et en mon nom propre, les autorités Béninoises pour les efforts consentis pour la réussite de cette édition.
Pour ce 13èmetour, nous avons eu des sponsors et c’est un plaisir de les accueillir et de réaliser un nouvel exploit avec eux. Car sans eux, on ne pourra grand-chose. Cette édition sera d’une certaine grandeur car le groupe Canal+ nous accompagne et pourra retransmettre, sur ces différentes chaînes partenaires, le tour en direct et en le faisant, c’est le Bénin qui est aussi célébré et par surcroît, honoré. La SOBEBRA sera également au rendez-vous surtout avec le MAILLOT JAUNE sans oublier Oryx Bénin, SOCAR Bénin, Novotel Ibis Hôtel, l’Oriental, le réseau de téléphonie mobile MOOV Bénin, la compagnie SKY, partenaire de tous les temps et tous les autres partenaires qui ont décidé d’accompagner ce 13ème tour Cycliste au Bénin. Je crois qu’ensemble, nous allons une fois encore, relever le défi pour que vive à jamais le cyclisme africain en général et celui Béninois en particulier. »

Rhetice DAGBA, Directeur Général du Tour « Ensemble, réussissons cette nouvelle édition du tour cycliste »
« Tout comme les éditions précédentes, la SOBEBRA est une fois encore avec nous pour ce tour international qui se passera, pour la première fois, sur les différentes chaînes de télévision du bouquet Canal+. Nous avons au total une dizaine de pays qui participeront à cette édition avec une équipe de six coureurs au plus, sauf la RDC, qui vient avec deux (2) équipes.
Le 13ème tour débutera le 10 mai et prendra fin le 15 mai avec deux critériums à Porto-Novo et à Cotonou. On fera, pour cette édition également, une course en ligne avec des étapes à Savè, Bohicon et Ouidah. Ensemble, réussissons cette nouvelle édition du tour cycliste. »

LA PAROLE A NOS SPONSORS

Raoul Félix SANNON, SOBEBRA
« La SOBEBRA sera présente avec la marque CASTEL BEER, XXL et AQUA BELLE… »

« Nous tenons à remercier tout le monde et surtout les journalistes qui font que le message porte et pénètre dans la grande masse qu’est la population au bas niveau. Nous sommes bien heureux de participer une fois encore à cette édition du tour du Bénin. Comme vous le savez, c’est un moment de partage et d’allégresse et la SOBEBRA ne pourra pas se permettre de se mettre en marge de cet événement. La SOBEBRA sera présente avec la marque CASTEL BEER, XXL et AQUA BELLE.
Nous sommes convaincus que les participants vont pouvoir émerveiller le public Béninois à travers une bonne prestation. C’est pour cela que nous invitons toute la population Béninoise sur ce tour pour célébrer ce moment fort. CASTEL célèbre les talents et c’est le goût de la réussite en plus. Nous sommes présents et serons toujours présents sur le tour cycliste du Bénin. »

Brice, SOCAR BENIN
« Nous serons avec nos camions podiums et toute la logistique qu’il faut »
« SOCAR Bénin se porte toujours volontiers pour des événements du genre et nous sommes là pour accompagner le sport en Afrique. Nous serons avec nos camions podiums et toute la logistique qu’il faut. Ce sera encore une réussite cette édition. »

Représentante de Canal+
« C’est la première fois au Bénin que Canal + sponsorise un tel événement »

« C’est un honneur, un plaisir de rencontrer M. DUCREUX et c’est la première fois au Bénin que Canal + sponsorise un tel événement. Le cyclisme se rapproche de la population et Canal+ est dans cette dynamique. C’est une fierté de sponsoriser et Canal+ accompagne les coureurs, les différentes étapes de la course. Merci à toutes et à tous et que vive le tour du cycliste béninois. »

Oryx Bénin
« Nous nous engageons pour un tour inédit… »
« Oryx est sur le Tour parce que nous voulons être plus proches de la population. C’est une joie d’aller à la rencontre des populations. Avec Oryx Bénin, les véhicules vont pouvoir circuler à merveille. Nous nous engageons pour un tour inédit et que vive le 13ème tour cycliste international du Bénin. »

Réalisation : Josaphat FINOGBE & Kolawolé Maxime SANNY

aCotonou

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE