Veille et mobilisation citoyenne pour le developpement : Le RABIC officiellement lancé

Veille et mobilisation citoyenne pour le developpement : Le RABIC officiellement lancé

0
PARTAGER

Le président du Réseau d’actions pour le bien-être et l’intérêt collectifs (RABIC), Silas Agbo, a officiellement lancé ce creuset de réflexion ce mercredi au Chant d’oiseau à Cotonou, à travers une conférence de presse. Le RABIC est créé pendant la période électorale en décembre 2016 dans le contexte d’un document intitulé le « Cri du peuple » exprimant le désir par ce dernier d’un changement profond, marqué aussi par un slogan de revendication « Maintenant ça suffit» et par un nouveau slogan pour le nouveau départ « Tous au travail» après la victoire, selon l’explication du conférencier Armand Bognon. Le RABIC se veut en fait être « un creuset de réflexion pour élaborer, proposer, voire mettre en œuvre des approches innovantes pour résoudre les problèmes de développement au Bénin et dans les autres pays », souligne Ismène Ahamidé, le trésorier général de l’association. Le RABIC a deux axes stratégiques majeurs, à savoir : « la veille citoyenne » et « la mobilisation citoyenne », en vue d’une participation réelle et efficace de chacun au développement du pays. L’association se veut avoir une dimension nationale et internationale. Par exemple au Bénin, il développera sept (07) pôles à savoir entre autres l’économie-entreprenariat, la bonne gouvernance, recherches et développement, santé, la culture qui seront développés à travers six (06) axes dont la mobilisation de vingt-cinq mille (25000) jeunes déjà prêts à investir et construire au Bénin, des outils de communication pour informer au niveau local, des experts, qui vont se regrouper en creuset pour penser autrement le Bénin. La mission du RABIC se formule comme suit : « Tout pour les personnes physiques que les personnes morales telles que les entreprises, les associations, qui souhaitent impacter positivement leur pays ». Le RABIC est une plateforme d’initiatives citoyennes qui propose des outils et moyens d’actions, a ajouté le chargé de mission de l’organisation, Barbara Macon. Tout en soulignant que « le RABIC est une bonne initiative », des participants ont invité ses membres à la vigilance pour éviter leur récupération politique. Les participants ont émis le vœu de voir les membres du RABIC, capables d’amener les dirigeants s’approprier leurs idées pour développer le Bénin. A noter que le RABIC a son siège à Cotonou. Il dispose actuellement d’un collège stratégique composé de huit (08) membres et d’un site Internet www.maintenantçasuffit.org

Source ABP

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE