Une mission parlementaire s’imprègne des conditions de détention à la prison civile...

Une mission parlementaire s’imprègne des conditions de détention à la prison civile de Kandi

0
PARTAGER

Kandi - Une délégation de députés conduite par l’honorable Valentin Djènontin a entrepris ce lundi, une série d’activités avec les responsables du parquet du Tribunal de première instance deuxième classe de Kandi pour s’imprégner des conditions de détention à la prison civile de la ville.

Manque de moyens roulants pour les forces de sécurité, manque de médicaments pour soigner les détenus malades, surpeuplement de la maison carcérale, voilà le constat fait par la délégation parlementaire à Kandi.

En effet, prévu pour recevoir 160 détenus, la prison civile de Kandi accueille actuellement 265 détenus, dont 78 en instruction, 21 inculpés, 30 prévenus dont 3 femmes et 138 condamnés.

Pour le Procureur de la République près du Tribunal de première instance, Richard Limoan et le Régisseur, Noël Quenum ont donné tour à tour, des explications afin de décrire les conditions difficiles de travail du personnel et de vie des détenus.

Et au Chef de la mission parlementaire, AKE Natondé, de souhaiter la loi d’intérêt général soit appliquer pour occuper les détenus afin d’assainir un tant soit peu les maisons de détention au Bénin.

Il est à souligner que la mairie et l’évêché appuie souvent les responsables de la maison pénitentiaire des médicaments consommables.

ABP/BNS/DK

aCotonou

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE