Uac Start-up Valley : 40 jeunes aguerris pour réussir entreprise

Uac Start-up Valley : 40 jeunes aguerris pour réussir entreprise

0
PARTAGER

La première phase du programme de promotion de l’entreprenariat des jeunes au Bénin “Uac Start-up Valley“ s’est achevée, vendredi 05 août 2016, par la finalisation des plans d’affaires des incubés. Fruit du partenariat entre la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) et l’Université d’Abomey-Calavi, ledit programme vise à réduire durablement le taux de chômage des diplômés des universités. La cérémonie de clôture s’est déroulée dans les locaux de l’institution consulaire.

Six (06) mois durant, les quarante (40) meilleures idées d’entreprise sélectionnées ont été renforcéespour donner naissance dans les tout prochains jours à des entreprises. En effet, après leur recrutement, ces jeunes ont, de l’étape de la pré-incubation à celle de post-incubation, pu se doter d’un plan d’affaires avec l’appui des formateurs. Ainsi, il a été conçu des produits de traitement des maladies cutanées à base du Moringa, des projets de transformation des différentes variétés de patate douce en couscous riche en vitamine A… La Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (Ccib) et l’Université d’Abomey-Calavi entendent, à travers le programme, accompagner et encadrer les diplômés des universités dans la création et le développement d’entreprises innovantes à tout potentiel d’emplois décents et durables. Il est question donc de diffuser la culture entrepreneuriale dans la communauté universitaire en vue de solutionner durablement la question du chômage des jeunes diplômés des universités. L’Agro-business, les technologies, les services sont entre autres domaines d’intervention dudit programme. Aux dires du gestionnaire de l’Uac Start-up Valley, Serge Abihona, les incubés sont désormais bien outillés pour réussir en entreprise. Il a, par la suite, témoigné sa gratitude à l’institution consulaire pour son appui financier avant d’exhorter toute la communauté des affaires à accompagner ces jeunes entrepreneurs à la recherche du financement. Ceci, en vue de la concrétisation de leurs projets. Prenant la parole, la deuxième vice-présidente de la Ccib, Awahou-Codjo Alabi a salué le dynamisme des formateurs et la qualité du travail abattu durant cette première phase du programme. Elle a également précisé que la mise en œuvre de l’initiative comporte trois axes prioritaires à savoir l’éducation, l’accompagnement dans la réalisation des prototypes et dans la recherche du financement. Le comble est que ces jeunes seront suivis même après l’installation leurs entreprises.

Aziz BADAROU


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE