Accueil Société

Transfusion: Objectif 100 000 poches de sang

0
PARTAGER

Des acteurs de la transfusion sanguine ont célébré, ce mercredi 14 juin à Lokossa, la Journée mondiale du don de sang. Occasion pour eux de rendre hommage aux fidèles donneurs de sang mais également de se lancer un nouveau défi : mobiliser 100 000 poches de sang d’ici à un an.

Amener trois Béninois sur cent à donner de leur sang en vue de disposer de 100 000 poches. Tel est le défi que compte relever l’Association des donneurs de sang bénévoles du Bénin (Adsbb). Elle l’a fait savoir hier à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du don de sang à Lokossa. Ainsi, l’association entend œuvrer aux côtés des autorités en charge de la santé pour non seulement arrimer le Bénin aux normes de l’Oms mais surtout le mettre à l’abri des pénuries du précieux liquide. 74 000 poches de sang, c'est l’effort fourni actuellement. Pour faire mieux, Honoré Agboton, nouveau président élu de l’Adsbb, a fait un plaidoyer en deux volets. Le premier portant sur un appui financier consistant au profit des systèmes de transfusion sanguine car, dit-il, les traitements liés à la transfusion sont dispendieux. Le second a consisté en un appel à la mobilisation pour étoffer les rangs des donneurs bénévoles.
Il sera appuyé par le préfet du Mono, Komlan Zinsou. « Le sang ne s’achète pas. Il faut forcément des bénévoles comme vous et nous pour le fournir en vue de sauver des vies humaines », a-t-il souligné.
Lucien Toko, directeur de cabinet du ministre de la Santé, abonde dans le même sens en mettant le doigt sur des drames liés au manque de sang au cours des traitements sanitaires. Il révèle que « Sur 100 000 femmes, on enregistre au Bénin 390 décès dont une centaine emportée par diverses sortes d’hémorragie ». Ces statistiques font dire au directeur de cabinet que le besoin de sang, qui fait tant de ravages, est permanent et n’épargne personne. Les couches les plus vulnérables sont des femmes enceintes, des parturientes et des enfants de moins de 5 ans, fait-il observer. A l’instar du directeur de l’Agence nationale de transfusion sanguine, il rappelle que « Donner un peu de son sang, c’est sauver des vies humaines ».
Douze fidèles donneurs bénévoles ont été faits chevaliers de l’ordre de mérite du don de sang. Avant cette séance de distinction honorifique, une caravane des donneurs de sang a parcouru la ville de Lokossa pour marquer la célébration de cette présente édition. La ville de Natitingou est retenue pour accueillir les festivités de la Journée mondiale des donneurs de sang, en juin 2018.

Source : aCotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here