Tournée du préfet du Borgou à la mairie de Parakou : Charles...

Tournée du préfet du Borgou à la mairie de Parakou : Charles Toko fait des plaidoyers

0
PARTAGER

Le préfet du département du Borgou, Djibril Mama Cissé était vendredi 28 octobre 2016 dans les locaux de la mairie de Parakou pour s’entretenir avec le conseil municipal. Une descente qui s’inscrit dans le cadre de la tournée statutaire de l’autorité de tutelle prévue par les textes régissant la décentralisation au Bénin. L’objectif visé est de recueillir les difficultés auxquelles sont confrontées les autorités municipales dans l’accomplissement de leurs tâches quotidiennes de développement. L’occasion a été propice pour le maire de Parakou, Charles Toko pour faire des plaidoyers dans plusieurs secteurs vitaux pour la ville de Parakou.

Sur le plan de la sécurité de la ville,  le maire Charles Toko a plaidé pour le renforcement des capacités d’intervention des forces de sécurité publique ;  la rénovation des locaux abritant les unités spécialisées de la police, notamment la Compagnie Républicaine de Sécurité (Crs), l’élargissement des locaux de garde à vue ; le renforcement de leurs effectifs et la dotation de matériels roulants. A l’entendre, ceci permettra une meilleure prise en charge de la sécurité des personnes et des biens dans la ville de Parakou. Dans son plaidoyer, le maire de Parakou a mis un accent particulier sur le dédommagement des sinistrés des sites abritant les projets de l’Etat à Parakou. Il s’agit de certains chantiers du gouvernement ouverts dans la ville, notamment, la centrale de la Sbee de Banikanni, la zone industrielle à Albarika-Gannon, l’aérodrome de Parakou, la Direction régionale de l’Ortb, le parc à bétail de Guèma. Selon lui, il y a un risque énorme à ce que les travaux en cours ne soient pas tous, ou en partie exécutés conformément aux cahiers de charge. Pour ce qui est des secteurs de la santé et de l’éducation, le maire de Parakou a souhaité la mise à disposition des écoles du personnel enseignant qualifié et en nombre suffisant, afin de permettre à l’éducation de retrouver ses lettres de noblesse. Il a également pris l’engagement de réhabiliter les premières écoles primaires de la commune.

Djibril Mama Cissé, préfet du département du Borgou, a promis rendre compte à qui de droit afin que des solutions soient trouvées aux différents problèmes posés par l’autorité municipale, avec un point d’honneur sur la question des sinistrés. Le préfet s’est engagé à accompagner et à soutenir l’équipe municipale dans toutes les actions de développement qu’elle entreprendra tant que celles-ci seront conformes aux textes de la décentralisation. Tout en félicitant le maire Charles Toko pour sa brillante élection à la tête de la municipalité de Parakou, il a souhaité de ce dernier, qu’il travaille à instaurer un climat de paix et de cohésion au sein du conseil municipal, afin que les différents défis de développement soient relevés pour le bonheur des populations de la commune de Parakou.  

Marx CODJO (Br Borgou/Alibori)


Matin Libre

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE