Synthèse des évaluations sur le projet Cmpb de Social Watch Bénin...

Synthèse des évaluations sur le projet Cmpb de Social Watch Bénin : Gustave Assah présente un tableau peu reluisant du Sigmap

0
PARTAGER

Le projet ‘’Les citoyens dans les marchés publics au Bénin’’ (Cmpb)initié par Social Watch Bénin sur financement de l’Open society initiative for west Africa (Osiwa), est à son terme. Hier jeudi 25 février 2016, au Codiam à Cotonou, il a donc été question pour Gustave Assah, président de Social Watch Bénin, d’animer une Conférence de presse. Objectif de cette rencontre avec les hommes des médias, faire le bilan des activités menées ; exposer les recommandations pouvant contribuer à asseoir une transparence autour des commandes publiques.

Au Bénin, le système de passation des marchés publics reste gangréné. C’est du moins ce qui est à retenir de l’intervention du président du Social Watch Bénin hier. A l’entendre, le Cmpb vise à œuvrer à la transparence et à la crédibilité des marchés publics au Bénin,notamment, dans trois (03) secteurs que sont, l’éducation, la santé, et les infrastructures. A cet effet, plusieurs travaux ont été réalisés. Au nombre de ceux-ci, se trouve en bonne place, l’étude sur l’opérationnalisation du Système intégré de gestion des marchés publics (Sigmap) au Bénin dans les Ministères de l’enseignement maternel et primaire (Memp) ; de la santé ; du transport et des travaux publics. En somme, va déclarer Gustave Assah, au vu des dysfonctionnements observés, « le Sigmap dont l’objectif premier est d’amener la transparence dans le domaine des marchés publics ainsi qu’à la diminution de la charge imposée aux agents, se trouve être un outil de plaintes». Les résultats escomptés sont, se désole Charles Assogba, président du projet Cmpb, peu reluisants. Alors même que, le gouvernement, va-t-il confier, injecte 354 milliards de F Cfa par an dans la commande des marchés publics. Beaucoup d’efforts restent donc à faire pour accélérer la dématérialisation de l’administration, a souligné le président du Social Watch Bénin. Pour cela, il fera des recommandations dont entres autres, la formation des acteurs de la chaîne de passation des marchés publics, les entreprises, et les fournisseurs sur le Sigmap ; la mise en place d’une structure anonyme de dépouillement des offres. Par ailleurs,le document ‘’Plaidoyer de la société civile pour l’amélioration de la commune publique au Bénin’’ a été réalisé. Aussi,pour dénoncer tout cas frauduleux de passation de marché, les citoyens peuvent envoyer des messages au 64 04 12 12 ou à

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

. »>

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

. Le site www.cmpb.socialwatch-benin.org est également mis à leur disposition. Tant, Gustave Assah reste persuadé qu’une bonne gouvernance de la commande publique aboutira à l’efficacité des investissements pour l’éradication de la pauvreté.

Cyrience KOUGNANDE

Matin Libre

Commentaires

commentaires

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE